Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 octobre 2018 - Saint Paul de la Croix
Date : mercredi 14 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Devons-nous en attendre un autre ?

Saint Luc 7, 18-23

Jean Baptiste appela deux de ses disciples et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » A ce moment-là, Jésus guérit beaucoup de malades, d’infirmes et de possédés, et il rendit la vue à beaucoup d’aveugles. Puis il répondit aux envoyés : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi ! »

Prière d’introduction Père, nous voici proche de la célébration de la naissance de ton Fils à Noël. Je crois qu’il est venu dans le monde pour nous sauver, chacun d’entre nous. Je crois qu’il nous accompagne chaque jour de notre vie et qu’il attend de nous accueillir au Ciel. En ce temps de l’Avent, je voudrais ouvrir mon cœur à ton aide salvatrice et me préparer ainsi à la vie éternelle.

Demande Jésus, aide-moi à entrevoir ton action dans ma vie quotidienne.

Points de réflexion

1. "Devons-nous en attendre un autre ? " "Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. " (Jean 1,11). C’est peut-être l’une des phrases les plus tristes de l’Ecriture. Le Sauveur tant attendu est venu à ceux qui l’ont désiré le plus mais ils ne l’ont pas reconnu. Si nous ne faisons pas attention, ceci peut nous arriver également. Parfois nous nous égarons, dans notre cheminement spirituel, parce que nous recherchons des occasions "plus grandes, plus spectaculaires" pour aimer Dieu. Cela peut nous amener à tendre une oreille sourde à la voix de notre conscience ou à fermer les yeux aux lumières de l’Esprit Saint. Nous sommes tellement occupés à chercher "autre chose" que nous passons à côté du Seigneur présent dans les circonstances les plus ordinaires de notre vie quotidienne : dans l’amour de notre conjoint, le sourire de nos enfants, dans nos parents ou nos amis. Et nous oublions qu’il est toujours là, à nous encourager sans cesse : ‘N’ayez pas peur, j’ai vaincu le monde !’ (Jn 16,33)

2. "Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu." Jésus fait appel à la raison afin d’obtenir une réponse plus profonde de la foi. En somme, il fait répondre à Jean : "tu connaîtras un arbre par son fruit". Jean a déjà entendu parler des œuvres du Christ. Ainsi, pourquoi Jésus revient-il sur ce que Jean sait déjà ? Il le fait précisément parce que nous ne savons pas toujours discerner l’action de Dieu. Il veut nous dire : "ouvrez vos yeux et vos oreilles pour apprendre les merveilles de Dieu. Je suis constamment à l’œuvre dans votre vie, découvrez mon action, entendez ma voix, et vous verrez mon plan pour vous." Quand les scribes doutent de son autorité, Jésus répond "Mais si c’est par l’Esprit de Dieu que moi j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous. " (Matthieu 12, 28). Ils veulent bien admettre qu’il a expulsé des démons mais ils refusent de reconnaître son identité. Cependant, le Royaume de Dieu est vraiment tout proche. Est-ce que je le reconnais dans ma vie quotidienne ?

3. "Heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi ! " Rappelons-nous que Jésus s’adresse ici à l’homme dont il a dit : " il n’en a pas existé de plus grand."(Mt 11,11) Israël avait besoin du témoignage de Jean et cependant il passe ses derniers jours en prison, caché de tous. "Quel gâchis ; nous avions tant besoin de lui !" pourrions-nous penser. Dieu ne comprend-il pas à quel point Jean était important ? Ne soyons pas déroutés si les chemins choisis par Dieu nous semblent parfois mystérieux. Ne sait-il pas que nous avons besoin de grands témoins dans la société et dans l’Eglise ? Ne sait-il pas que mon mari, mon épouse, ou mon enfant est trop jeune pour mourir ? Ne sait-il pas... ? C’est une tentation subtile que de douter d’un Dieu qui se préoccupe réellement de nous ou dont le plan est vraiment la meilleure option. Satan aime à nous faire tournicoter dans ce labyrinthe de suppositions. Mais la foi nous permet de nous accrocher à la vérité de Dieu Tout-puissant et Tout-amour. "La foi nous donne une vision illuminée et providentielle pour trouver notre chemin et y marcher avec sécurité. " (lettre du Père Marcial Maciel, L.C., Pâques, 1971)

Dialogue avec le Christ Seigneur je crois en toi parce que tu es toujours fidèle à tes promesses. Tu n’as jamais promis que la vie serait facile mais tu as promis que tu me donnerais la grâce pour porter ma croix. Parfois je ne veux plus la porter. Aide-moi à la supporter généreusement avec foi et amour. Mère très pure, fais que mon cœur soit seulement pour Jésus.

Résolution Aujourd’hui je ferai une visite au Saint Sacrement pour y réciter le Credo. Si vraiment je ne peux pas rendre visite au Seigneur, alors je me présenterai à lui dans le silence de mon cœur et je le réciterai.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales