Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : mardi 10 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Saint de Dieu

Saint Marc 1, 21-28

Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. » L’esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s’interrogeaient : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.

Prière d’introduction Jésus-Christ, tu es mon Seigneur et mon Dieu. Je t’adore dans ta divinité. Je te consacre ma vie, à toi et à l’édification de ton royaume. Accorde-moi la grâce de demeurer fidèle à ton amour.

Demande Seigneur, aide-moi à reconnaître de plus en plus que tu es mon Dieu et mon Sauveur.

Points de réflexion

1. Le Saint de Dieu.
Dans les jours qui suivent la célébration de l’Epiphanie du Christ, nous le voyons se manifester comme Dieu de plusieurs façons, à nous et aux nations. Toutes les actions du Christ sont des manifestations de sa puissance, de sa gloire et de sa divinité. Ses miracles, son baptême dans le Jourdain, ses prédications, sa Transfiguration, nous le montrent comme étant Fils de Dieu. Même les esprits mauvais le reconnaissent puisqu’ils l’appellent le Saint de Dieu. Cette vérité, le Christ seul pouvait la révéler et Il reproche aux esprits mauvais d’usurper ce droit. Le Christ continue à se manifester au monde aujourd’hui. Pourtant des esprits pervers cherchent à nous cacher cette vérité. Ils affirment que Jésus était une pure figure historique, un homme bon mais sans plus. Malheureusement beaucoup de personnes, même parmi les chrétiens, sont prêts à réduire son statut à celui d’un simple prophète.

2. Immuable vérité.
La vraie connaissance du Christ vient de la foi. La foi découle de notre union avec lui par le baptême et elle est affermie et redressée par notre participation à sa vie par les sacrements. La grâce nous donne accès à la vérité immuable de l’enseignement du Christ. Par les sacrements, nous pouvons posséder cette immuable vérité que le Christ veut nous communiquer. Tout comme les possédés étaient guéris de leurs mauvais esprits, nous sommes libérés par sa grâce puissante et agissante. Avec le Christ je peux tout. Je peux tout conquérir. Je suis vraiment libre.

3. Les sacrements.
Si seulement nous avions pu vivre au temps du Christ et être témoins des miracles et des signes qu’il opérait, l’entendre parler avec tant d’autorité. .. Nous n’avons pas cette chance, mais il nous a laissé des grâces qui produisent les mêmes effets. Par notre baptême, nos rencontres fréquentes avec lui dans l’Eucharistie et dans le sacrement de réconciliation, nous pouvons rejoindre le Christ et Il nous rejoint. Les sacrements ne sont pas de pieux rites, faits de mains d’homme. Ce sont les canaux surnaturels de la grâce institués par le Christ lui-même. Une seule communion a la même puissance que la grâce que recevaient ceux qui le touchaient quand Il était sur terre. Une seule confession purifie autant que les guérisons du Christ. Approchons nous de lui aujourd’hui comme alors avec un coeur ouvert.

Dialogue avec le Christ Jésus, tu es le Seigneur et maître de ma vie. Tout ce que j’ai vient de toi et sans toi je ne suis rien. Règne sur ma vie, sur mes pensées, mes paroles et mes actions. Accorde-moi la grâce de demeurer uni à toi et ne me laisse pas tomber dans l’infidélité.

Résolution Je m’élèverai contre toute parole fausse et blasphématoire qui nie que le Christ est vrai Dieu et vrai homme. Je proclamerai sa vérité en réponse aux erreurs répandues sur lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales