Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : dimanche 3 juin 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Trois pas dans la foi

Saint Jean 16, 12-15

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous n’avez pas la force de les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu’il aura entendu ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce qui appartient au Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : Il reprend ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en toi. Je crois que tu m’as appelé à la foi et à la partager avec d’autres. Je sais que tu me rempliras de ton esprit de courage et de vérité pour assimiler et transmettre fidèlement la foi. Seigneur, je t’aime. Par ma prière et par ma vie je veux t’aimer davantage afin de grandir dans l’unité de l’amour que tu partages avec ton Père et l’Esprit Saint.

Demande Montre-toi à moi, Seigneur.

Points de réflexion

1. Apprendre la Vérité. La Sainte Trinité est un mystère qui dépasse de loin notre entendement. Pourtant il indique le processus le plus fondamental de la foi, de la maturité chrétienne. Quand nous recevons la foi, elle est comme une graine qui a besoin de se développer : "pour l’instant vous n’avez pas la force de les porter." L’Esprit Saint nous guide vers une compréhension plus entière de sorte que notre foi devienne visible en notre vie. Nous arrivons à une meilleure compréhension de Dieu, de nous-mêmes, de notre vie et des autres. Nous devons être convaincus que nous avons besoin de nous développer, d’approfondir notre foi et de l’élargir afin qu’elle englobe tous les aspects de notre vie. Cesser d’apprendre ma foi (ce que je crois) et cesser de faire grandir ma foi (ce par quoi je crois) revient à empêcher les plans de l’Esprit Saint pour ma vie. Il a plus à me dire ! Est-ce que je le crois et le recherche ? Comment ?

2. La faire sienne.Jésus identifie ici les vérités de la foi - y compris ce que le Père "a" - comme "sien". « Tout ce qui appartient au Père est à moi. » Ainsi la foi est quelque chose de personnel que l’on possède. Je dois la faire mienne ! Cela ne signifie pas de ramener la foi au seul sentiment ou à une conviction subjective. La foi est la même pour tous. Nous devons nous ajuster à lui, et non pas l’ajuster à nous-mêmes. La foi est personnelle mais elle n’est pas différente pour chacun, tels les choix d’un menu. Comme le pape Benedict XVI l’a bien expliqué dans l’homélie d’avant son élection : " Une foi "adulte" ne suit pas les courants de la mode et des dernières nouveautés ; une foi adulte et mûre est une foi profondément enracinée dans l’amitié avec le Christ." (Homélie du 18 avril 2005). Est-ce que je possède entièrement ma foi ? Ou est-ce que je la sens comme imposée sur moi, comme quelque chose qui m’est étranger ? Ma foi est-elle sincère, en plus d’être admise par mon intellect ? Est-ce que je la fais mienne en l’acceptant, l’embrassant, l’aimant, l’exerçant, la défendant, la partageant ?

3. Le déclarer fidèlement. L’unité de la Trinité n’est pas quelque chose de statique, mais un dynamisme vivant. Les trois personnes de la Sainte Trinité vivent et agissent en union l’une avec l’autre. "Il reprendra ce qui vient de moi. " Ceci a deux implications. D’abord, la mission de l’Esprit Saint est précisément de nous rappeler ce que Jésus a enseigné (cf. Jn.14, 26). Il est fidèle à sa mission en nous ‘enseignant’ le Christ. Pour nous aussi, avoir la foi nous mène à la partager. Ce qui est vivant tend à se propager. Le pape Jean Paul II l’a dit simplement : "Ceux qui ont entré en contact véritable avec le Christ ne peuvent pas le garder pour eux-mêmes, ils doivent le proclamer. Cette proclamation ne doit pas être imposée mais proposée ’avec confiance... ’" (5 juin, 2001). Deuxièmement, nous devons proclamer la ‘vérité unique’ que nous avons reçue. "Ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu’il aura entendu." La fidélité à la Vérité est fidélité à l’Amour qui nous l’a confiée. Ce qui serait pire que de ne pas partager le Christ serait d’altérer son message. L’Eglise, avec l’Esprit Saint qui l’anime, nous aide à déclarer fidèlement le Christ et ce qui il a enseigné. Mon amour pour le Christ se mesure par ma fidélité à transmettre son message. Quelle est la mesure de mon amour pour lui ?

Dialogue avec le Christ Jésus-Christ, envoie-moi ton Esprit Saint de sorte que je puisse mieux te connaître et t’aimer. Accorde-moi un grand désir de mieux te connaître et de t’aimer plus profondément. Que ma connaissance de toi embrase mon cœur de sorte que je ne puisse plus te garder pour moi seul. Aide-moi à te communiquer fidèlement toi et ton message d’amour.

Résolution Je m’engage aujourd’hui à une étude régulière de ma foi en m’aidant du Catéchisme de l’Eglise Catholique ou l’abrégé du Catéchisme.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales