Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : samedi 25 décembre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La chair, la gloire et la grâce

Saint Jean 1,1-18

Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j’ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce : après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c’est lui qui a conduit à le connaître.

Prière d’introduction Seigneur, merci pour de jour de Noël. Je crois que tu es devenu un petit enfant pour nous racheter et pour nous montrer l’amour du Père. Je t’aime. Ta naissance montre la profondeur de ton amour pour moi. Je décide de me réengager aujourd’hui à être un Chrétien amoureux de toi.

Demande Aide-moi à m’émerveiller de ton amour chaque jour davantage.

Points de réflexion

1. La chair. « Et le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous. » Pour la plupart des familles, Noël est un jour de plus grande intimité. Nous prenons le temps de partager entre nous. Nous savons aussi que Dieu est tout près. Il est ce « quelqu’un » qui nous réunit dans l’amour. Aujourd’hui, dans le silence et l’étonnement, nous contemplons Jésus-enfant. Et au milieu de l’émotion et de l’excitation de ce jour de Noël, nous ne pouvons que nous arrêter dans l’étonnement : Mon Dieu me permet de le prendre dans mes bras ! Voilà un mystère de proximité qui nous laisse stupéfaits. Voilà où l’intimité humaine trouve sa plus parfaite expression. C’est l’initiative de Dieu. Il s’est fait chair. Il a vécu parmi nous. Est-ce que je me laisse attirer tout près du Christ ? Est-ce que je lui permets de m’aimer ? Est-ce que je me permets de l’aimer ?

2. La gloire. « Et nous avons vu sa gloire. » Pour Jean, la gloire de Dieu qui brille sur la face du Christ, c’est la gloire de l’amour. Jésus se glorifie de pouvoir aimer, de pouvoir nous aimer. Quel Dieu éblouissant nous avons ! Il défie notre raison. Sa gloire de Noël, c’est de se faire si humble, qu’il devient un petit enfant qui dépend de notre amour. Plus tard, sa gloire sera d’aller consciemment à son crucifiement, par amour pour nous. Est-ce que j’apprécie, est-ce que je reconnais combien cet amour est glorieux ? Suis-je prêt à pénétrer dans ce mystère ? Suis-je prêt à laisser mon cœur briller de cette gloire de l’amour de Dieu ?

3. La grâce. « Plein de grâce et de vérité. » La grâce dont il s’agit ici, c’est l’attention aimante du Père pour tout homme. Jésus apporte l’amour du Père à notre monde, à nos vies. Il transforme notre monde dans les lieux et places où le Père trouve son Fils. Le Père se réjouit, voyant son Fils vivre parmi nous. Cette grâce, c’est le Christ : une initiative d’amour de Dieu. La grâce est un don. Elle ne vient pas de moi. Je dois simplement la recevoir, simplement l’apprécier comme Jean l’a fait. Est-ce que j’apprécie la présence du Christ ? Est-ce que j’essaie de faire un don de ma vie comme il l’a fait de la sienne ?

Dialogue avec le Christ Jésus, merci pour cette journée de Noël. Je reconnais qu’elle est très occupée mais je sais aussi qu’elle est merveilleuse. Merveilleuse parce que tu es là, Seigneur. Merci d’être avec nous en ce jour de Noël. Je veux t’aimer autant que Marie et apporter ta grâce et ta gloire autour de moi.

Résolution Aujourd’hui, je ferai tout ce que je peux pour apporter une joie et une bonté spéciales dans mes relations avec les autres et particulièrement dans ma famille. J’essaierai de faire un petit plus dans ma façon de rendre chacun heureux



RC-SPIP-NUM:4607

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales