Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 20 avril 2019 - Sainte Agnès de Montepulciano
Date : dimanche 28 octobre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Guérison d'un aveugle à Jéricho

Evangile selon St Marc, chapitre 10, 46-52

Tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route.
Apprenant que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! »
Beaucoup de gens l’interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! »
Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »
L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? ? Rabbouni, que je voie. »
Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

Prière d'introduction
En ce dimanche, Seigneur, je Te prie pour tous les chrétiens dispersés dans le monde entier, qui aujourd’hui seront unis par la célébration de l’Eucharistie. Que ma prière s’unisse à la leur ; répands tes grâces sur tous ceux qui en ont, aujourd’hui, le plus besoin.

Demande
Jésus, Fils de David, fais que nous voyons.

Points de réflexion

1. « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi » Mettons nous pour un instant à la place de Bartimée : il est aveugle, il est indigent. Il a constamment besoin des autres pour vivre... d’ailleurs c’est un mendiant assis au bord de la route. Quand Jésus s’approche, il a l’intuition qu’Il pourra faire quelque chose pour lui. Il crie. Il n’a pas honte de ce que pensent les autres, ni même d’ailleurs de ce que peuvent dire ou faire les autres ! Il s’agit de quelque chose d’important, d’essentiel dans sa vie. Il s’agit certes d’une guérison, mais surtout d’une rencontre décisive ! Une rencontre avec Celui qu’on appelle le Messie. Regardons quelques instants - avec les yeux de Dieu - notre propre vie. Y a-t-il une question, une situation, qui me rende indigent ? Nécessiteux de l’aide des autres ? Nécessiteux de l’intervention de Dieu dans ma vie ? Puis-je moi aussi, dans le silence de mon cœur, crier au Seigneur « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ».

2. « Confiance, lève-toi, Il t’appelle » Jésus s’arrête et dit « appelez-le ». Poursuivons notre contemplation... et tâchons de partager les sentiments de Bartimée à l’approche de Jésus. Il est aveugle, certes, mais il a su développer ses autres sens... et Bartimée a certainement senti la présence et surtout le regard plein d’amour de Jésus posé sur lui. Quels ne seraient pas ses sentiments : émotions, joie, bien-être, sentiments d’amour ? Quels seraient mes sentiments si je sentais aujourd’hui la présence de Jésus à mes côtés ? si je l’entendais me dire « que veux-tu que je fasse » ? Et pourtant, l’Eglise ne m’apprend-elle pas que Dieu me scrute jour et nuit (Ps 138), qu’Il me connaît et m’aime tel que je suis ? (Is, 43) ; que je peux m’approcher de Sa Présence dans le Sacrement de l’Eucharistie ? Pourquoi, Seigneur, ne puis-je Te voir ? Te sentir ? Quelle est ma cécité ? Illumine-moi, Seigneur, montre-moi quels sont ces choses, ces inquiétudes, ces possessions qui me rendent aveugle à Ta présence ! Fais que je voie, Seigneur !

Dialogue avec le Christ
« Mon Seigneur et mon Dieu, avec Bartimée, je crie vers Toi : aie pitié de moi ! Aie pitié de mes noirceurs et sois ma lumière ; Aie pitié de ma faiblesse et sois ma force ; aie pitié de mon isolement et sois mon Ami ; Aie pitié de ce que je désire et sois ma vérité. » D’après Dorte Schromges.

Résolution
Aujourd’hui, je tâcherai de vivre ce que j’ai compris de l’Evangile... même si c’est peu de chose ! ( adapté de la règle de Taizé)



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales