Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 avril 2019 - Sainte Marie-Euphrasie Pelletier
Date : mardi 9 décembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La Brebis perdue

Saint Matthieu 18, 12-14

Jésus disait à ses disciples : « Que pensez-vous de ceci ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il parvient à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Réflexion

1. Nous sommes les premiers que Jésus-Christ veut sauver pendant cet Avent. Peut-être ne sommes-nous pas tout à fait des brebis perdues, mais il se peut que nous manquions de ferveur dans nos efforts pour suivre le Berger. Nous sommes tous faibles et parfois nous nous détournons du droit chemin. Jésus-Christ nous cherche et Il nous attend. Jésus n’est pas seulement à la recherche des grands pécheurs qui se sont éloignés de Lui. Il est là pour nous aussi, des chrétiens qui Le suivent, mais qui ont besoin de l’encouragement de ses appels et de la tendresse de son amour. Nous sommes ses hôtes, invités à recevoir son pardon, et à profiter de ce temps de Noël. Dieu se réjouira immensément si nous retournons à Lui avec un cœur renouvelé.

2. Notre Père ne veut pas qu’un seul de ces petits se perde. Jésus nous enseigne aussi dans cet évangile à sortir à la rencontre des autres, à les aider à quitter le désert spirituel et humain qui les sépare de Dieu. Peut-être dépend-t-il de notre attitude que d’autres brebis reviennent au Christ en cette saison de l’Avent ? Attirons-les non tant par nos discours, mais par notre accueil fraternel.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, par ton Incarnation, la vérité et la lumière sont venues dans le monde. Tu nous as enseigné une nouvelle doctrine : celle de l’amour. Donne-moi, Seigneur, un cœur rempli d’amour : amour quand je pense à mon prochain, amour quand je parle avec mon prochain, amour quand je travaille pour mon prochain. Enlève de mon cœur tout sentimentalisme en m’apprenant le véritable don de moi-même. Apprends-moi à aller, par amour, à la recherche de tes brebis égarées.

Résolution

Peut-être dans mon entourage, y a-t-il quelqu’un qui ne s’est pas approché du sacrement de la réconciliation depuis longtemps ? Essayer, avec délicatesse et un vrai esprit de prière, de lui proposer cette rencontre avant Noël.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales