Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

mercredi, 15ème semaine du temps Ordinaire,

Les versets que nous lisons dans l’évangile d’aujourd’hui font directement suite à ceux que nous avons médités hier. Jésus comparait les villes de Terre Sainte où les miracles ont lieu et ne sont pas suivi de conversion, et les villes païennes où, si les miracles avaient lieu, ils auraient conduit à des conversions. Le Seigneur nous montrait alors qu’un miracle n’a aucun point commun avec une quelconque manifestation de puissance, mais est un dévoilement de son cœur miséricordieux qui transforme irrésistiblement le monde, pour peu qu’on veuille bien accueillir le salut qu’il nous propose.

Aujourd’hui les deux groupes opposés sont les sages et les tout-petits. Car eux ont vu que les miracles dévoilent d’abord le cœur de Dieu. Eux qui ne cultivent pas de rapport ambigus avec des désirs de puissances ou de domination, ils ne soupçonnent pas le thaumaturge de vouloir prendre l’ascendant sur eux : ils ne voient en Jésus que le Fils dont le visage révèle parfaitement celui du Père. Car c’est bien lui la source de tout bien, c’est bien lui qui a tant désiré la liberté pour ses enfants, c’est bien lui, le « Seigneur du ciel et de la terre » qui se dévoile dans les actes du Fils.

Voilà la raison de l’échec des sages et des savants, de Corazine, Bethsaïde et Capharnaüm : ce qui est caché ne peut pas être connu par l’acquisition d’une science, ne peut être conquis par une force. Ce mystère qui est caché est réservé au Père et au Fils. Il s’agit de la relation unique et ineffable qui les unit. Seuls les tout-petits peuvent le comprendre, eux seuls peuvent entrer dans le mystère. Non parce qu’ils sont pauvres ou humbles, non parce qu’ils sont faibles ou ignorants, mais parce que le visage du Père ne peut être reconnu que par ses enfants. A ceux qui savent qu’ils sont des enfants, Jésus révèle qu’ils sont devenus des fils.

Cette relation Père-Fils est ce qu’il y a de plus voilé et plus merveilleux dans le monde. Et de plus grave aussi. Car il est important de noter que c’est le Fils qui révèle que Dieu est Père. Nous ne pouvons reconnaître le Père que parce que le Fils nous le permet. De même, donc, Dieu ne peut pleinement exercer sa paternité envers nous que si nous le reconnaissons pour Notre Père. C’est de nous qu’il attend une reconnaissance. Et plus encore, aujourd’hui nous voici responsables de tous nos frères humains : leur permettrons-nous de reconnaître quel Père est notre Dieu par notre attitude filiale ?


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales