Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 janvier 2023 - Saint Thomas d’Aquin
Navigation: Homélie

 

Homélie

Chaire de saint Pierre

Imprimer Zoom
Envoyer PDF

Auteur :

Frère Elie, fsj

La bible:

« "Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je ?" Simon-Pierre répondit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant" » (Mt 16,15-16).
Ce dialogue entre le Christ et ses disciples est toujours actuel dans la vie de l’Eglise et du chrétien. A chaque heure de l’histoire, en particulier les plus décisives, Jésus interpelle les siens et, après les avoir interrogés sur ce que « les gens » pensent de Lui, il pose une question plus précise et leur demande : « Mais pour vous, qui suis-je ? ».
Et chaque jour l’Eglise a sans cesse répondu par une profession de foi unanime : « Tu es le Christ, le Sauveur du monde, hier, aujourd’hui et à jamais ». Une réponse universelle, dans laquelle se sont unies, à la voix du Successeur de Pierre, celles des pasteurs et des fidèles de tout le Peuple de Dieu.

Cette confession de foi est le grand don que l’Eglise offre au monde tandis qu’elle avance sur la mer houleuse de ce troisième millénaire qui vient de s’ouvrir. La fête d’aujourd’hui place au premier plan le rôle de Pierre et de ses successeurs lorsqu’ils guident la barque de l’Eglise sur cet océan. Faisons nôtre la prière de la « collecte » de ce jour qui nous invite à intercéder afin que parmi les bouleversements du monde, l’Eglise, « fondée sur le roc de la foi de Pierre, ne soit pas ébranlée » et que, « demeurant sous sa conduite, elle parvienne à l’héritage éternel ».

« Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise » (Mt 16,18). Dans l’"aujourd’hui" de la liturgie, cette parole résonne également pour le Successeur de Pierre et elle devient pour lui un engagement de confirmation à l’égard de ses frères (cf. Lc 22,32). Elle est aussi un appel adressé à tous les baptisés à se rassembler autour du Siège de Pierre dans le ministère d’unité particulier qui lui est confié.

"Paissez le troupeau qui vous est confié, veillez sur lui non par contrainte, mais de bon gré, selon Dieu, non pour un gain sordide, mais avec l’élan du cœur, non pas en faisant les seigneurs à l’égard de ceux qui vous sont échus en partage, mais en devenant les modèles du troupeau" (1 P 5,2-3). Ce n’est pas un hasard si la liturgie nous propose en ce jour ce passage de la première épître de saint Pierre. La chaire, en effet, est inséparable de la crosse de pasteur, car le Christ, Maître et Seigneur, est venu à nous comme le « Chef des pasteurs » (1 P 5,4), lui qui est le Bon Pasteur (cf. Jn 10,1-18). Simon a lui-même fait cette expérience de rencontre du Christ Bon Pasteur et, de son premier contact avec lui lorsque son frère André l’appela, jusqu’au bord du lac, où le Ressuscité lui confia la charge de paître son troupeau, sa vie fut transformée et son cœur de disciple formé.

C’est sur cette relation avec le Christ que vont se fonder sa vocation et sa mission d’Apôtre, résumées dans le nouveau nom qu’il reçoit du Seigneur lui-même. S’appuyant sur cette expérience transformante du Bon Pasteur, Pierre, écrivant aux Eglises de l’Asie mineure, peut se qualifier de « témoin des souffrances du Christ qui doit participer à la gloire qui va être révélée » (1 P 5,1). Cela le pousse également à exhorter « les anciens » à paître le troupeau de Dieu, en devenant des modèles pour celui-ci (cf. 1 P 5,2-3).

Ces propos sont adressés de façon toute particulière au pape et aux évêques, eux que le Bon Pasteur a voulu associer de la manière la plus éminente au ministère du Successeur de Pierre. Le Seigneur les invite à donner leur vie pour l’Evangile sans leur cacher que leur témoignage le plus efficace sera toujours celui marqué par la Croix. La Croix est la chaire de Dieu dans le monde car, sur elle, se révèle l’autorité du Christ docteur, souverain prêtre et pasteur. Mais cette exhortation nous invite aussi à accueillir la grâce que Dieu nous fait en la personne du pape et de chacun de nos évêques. Ils sont pour nous le roc sur lequel nous pouvons appuyer notre foi, le rocher sur lequel le Christ a agrégé les pierres que nous sommes pour former le Temple saint de son Eglise.

« Seigneur, qu’en ce jour ton Esprit descende en abondance sur ton Eglise afin qu’elle resplendisse toujours plus unie, sainte et catholique. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales