Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie du Temps Pascal

Imprimer Zoom
Envoyer PDF

Auteur :

Frère Elie, fsj

La bible:

« Qui me voit, voit le Père ». Jésus renvoie au Père, Jésus conduit au Père. Saint Irénée l’exprime en ces termes : « Ce qu’il y a de visible dans le Père, c’est le Fils ; ce qu’il y a d’invisible dans le Fils, c’est le Père » (Adversus Haereses IV, 6, 6). Car le Fils ne fait qu’un avec le Père comme le Père ne fait qu’un avec lui. Le Fils est égal et semblable au Père, c’est pourquoi ils sont inséparables et l’un dans l’autre.

Mais cette mutuelle immanence du Père dans le Fils et du Fils dans le Père ne peut être reçue que dans la foi. Voilà pourquoi Jésus exhorte Philippe à croire : « Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi », « Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi », ce qui revient à croire en la divinité de Jésus, Fils du Père.

« Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père ». Ce par quoi Jésus donne à voir le Père, ce sont ses paroles et ses actes dont le Père est la source et qu’il accomplit lui-même en Jésus. Ainsi de même que les œuvres et les paroles de Jésus sont œuvres et paroles du Père, le croyant accomplira les mêmes œuvres que Jésus voire même de plus grandes encore.
Il ne s’agit pas ici d’opérer des miracles encore plus prodigieux que ceux de Jésus. Non, Jésus veut dire que celui qui met sa foi en lui pourra mener à leur accomplissement les signes qu’il a annoncés dans l’évangile : « donner la vie aux croyants » (Jn 17,2), « rassembler les enfants de Dieu dispersés » (Jn 11,52) et triompher du monde (Jn 16,8-11). Tout cela ne sera rendu possible qu’une fois Jésus ressuscité et exalté à la droite du Père.

Voilà la mission de tout apôtre qui repose sur sa foi en Jésus, Fils du Père, et par laquelle il coopère à l’action salvifique du Fils à savoir réconcilier les hommes avec le Père pour jouir éternellement de sa vie divine. L’efficacité de son apostolat, le disciple sait aussi qu’il aura toujours à la recevoir du Fils assis à la droite du Père : « Si vous demandez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

Ce qui, en effet, a amené le Christ à prononcer cette parole, c’est ce qu’il avait dit plus haut : « Celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes ». Pour nous empêcher de nous attribuer ces œuvres plus grandes, et montrer que c’est encore lui qui les ferait, il ajoute : « puisque je pars vers le Père » et « tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils ».

« Seigneur, daigne nous accorder, à l’exemple des premiers apôtres, de garder nos cœurs sans cesse tournés vers toi pour t’offrir ceux vers qui tu nous envoies afin que notre témoignage auprès d’eux puisse porter un fruit de salut pour la vie éternelle. Fortifie notre foi pour que déjà toute notre existence annonce que toi seul est le chemin, la vérité et la vie (Cf. Jn 14,6). C’est ce que nous avons reçu de toi et qu’à notre tour nous voulons transmettre au monde comme une parole d’espérance qui porte en elle le salut. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales