Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

lundi, 8ème semaine du temps Ordinaire.

Au moment où Jésus se remet en route, un jeune homme accourt et s’agenouille devant lui. D’emblée, l’accent est mis par saint Marc sur la personne de Jésus. Cette insistance ressort également de la question que le jeune homme adresse à Jésus en l’appelant « Bon Maître » alors que chez saint Matthieu il demandait simplement : « que faire de bon ? »

« Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul… » : En renvoyant son interlocuteur à la bonté de Dieu, Jésus lui fait prendre conscience de la profondeur de sa démarche. En fait, c’est le Dieu unique qu’il vient interroger, le Dieu de bonté qui en tant que tel est seul capable de déterminer ce qui est bon. Cela, il l’a montré en révélant ses commandements, explicitations de l’Alliance de bonté qu’il est venu sceller avec l’homme et balises pour conduire celui-ci jusque dans la vie éternelle. C’est pourquoi Jésus commence par renvoyer aux commandements lorsque le jeune homme lui demande comment faire pour obtenir en héritage la vie éternelle : « Tu connais les commandements… » Mais l’homme a tendu son oreille à la Loi de Dieu et, en bon juif, il l’a mise en pratique depuis sa jeunesse…

Alors pourquoi cette inquiétude de sa part ? L’observance des commandements ne serait-elle pas suffisante ? Jésus va le mettre sur la voie en répondant à sa demande par un regard d’amour. Jésus pose sur cet homme un tel regard non pas à cause de son observance des commandements mais parce qu’il a perçu en lui une disponibilité au-delà de l’obéissance scrupuleuse aux préceptes de la Loi. Et la preuve de cet amour c’est l’exigence qu’il manifeste : il « manque » au jeune homme de renoncer à ses richesses et de suivre Jésus.

Jésus tourne alors le regard vers ses disciples comme pour leur signifier que l’appel qu’il adresse à ce jeune homme leur est aussi destiné. Il les remet devant leur propre condition de disciples et leur montre qu’elle dépasse la fidélité à la Loi. Il veut leur faire comprendre que la Loi est d’abord adhésion à une personne, à sa personne, dont l’appel détermine le sens de toute une vie : « viens et suis-moi ». L’observance de la Loi découle de cette adhésion et non pas l’inverse.

A cette invitation de Jésus à le suivre, le jeune homme s’en va tout triste. Comment interpréter cette tristesse ? Ne témoignerait-elle pas de la prise de conscience par ce jeune homme de son impuissance, non seulement à se sauver par lui-même, mais aussi à se laisser sauver ? La comparaison utilisée par Jésus met en évidence l’absolue gratuité du salut : « il est plus facile à un chameau de traverser le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des cieux ».
Un nouveau regard de Jésus posé sur ses disciples laisse apparaître la toute-puissance divine qui seul sauve l’homme par une disposition libre de son amour. Car ce regard, au moment où l’exigence de l’amour de Dieu renvoie l’homme à la tristesse de ne pouvoir y répondre par ses propres forces, fait surgir l’espérance : « Y a-t-il rien d’impossible à Dieu ? » Ce sont les mêmes paroles que le Seigneur avait adressées à Abraham lorsque Sara avait ri à l’annonce qu’elle allait enfanter un fils. Paroles d’espérance qui ouvrent une brèche au cœur de ce qui, à vue humaine, paraît insurmontable ou sans issue.

« Seigneur, tu poses aujourd’hui sur chacun de nous un regard d’Amour qui nous appelle à nous attacher à toi et à mettre nos pas dans tes pas. Nous en percevons toute l’exigence et notre impuissance à marcher à ta suite nous saute aux yeux. Que la tristesse qui découle de ce constat ne nous accable pas. Au contraire, que nous sachions rebondir pour élever notre regard vers toi afin d’implorer le secours de ta grâce qui seule peut nous sauver. Dieu qui peut susciter des pierres des enfants d’Abraham, ne pourrais-tu pas aussi sauver ceux qui résistent à tes appels ? »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales