Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 7 février 2023 - Saint Égide Marie
Navigation: Homélie

 

Homélie

mercredi, 6ème semaine du temps ordinaire

Le récit est original, propre à Marc. Comme souvent, et comme nous l’avons vu faire il y a peu, on amène un homme à Jésus, pour qu’il le guérisse. Celui-ci est aveugle. Nous savons combien les catégories du voir et de l’entendre sont fondamentales dans le langage de la foi ; la dimension symbolique du récit est manifeste. Comme Jésus a permis à un homme d’entendre sa Parole et de s’exprimer correctement, voici qu’il va permettre à un autre de découvrir son visage, en vérité.

Le parallèle entre les deux récits est très fort, il se fonde sur la mise à l’écart de la foule, l’application de salive, le toucher. Mais il est un détail qui ne manque pas surprendre : Jésus doit s’y reprendre à deux fois ! Ce fait est unique dans l’évangile.

Il n’y a aucun élément dans ce court récit qui permette de mesurer la signification de cette reprise. Il nous faut chercher dans son environnement immédiat. Cette guérison vient en effet immédiatement avant la profession de foi Pierre en la messianité de Jésus. Or les guérisons et les miracles que nous a rapportés saint Marc étaient tous liés à la découverte de l’identité de Jésus.

Ainsi Pierre, qui va bientôt manifester qu’il a découvert le vrai visage du Christ, a eu besoin d’un long chemin et de bien des hésitations. Exprimé d’un autre point de vue : Jésus a dû patienter fort longtemps avant que ses disciples ne cessent de voir flou. Il a fallu s’y reprendre à plusieurs fois.

Comment Pierre, et les disciples, voient-il le Christ quand les autres ne voient que Jean-Baptiste, Elie ou un prophète ? Ils ont eu à se laisser modeler par la grâce pour parvenir à comprendre que Jésus était plus que ce que les foules disent de lui et attendent de lui. Mais la question peut se poser également dans l’autre sens : comment Pierre, et les disciples, n’ont-ils pas vu plus tôt le vrai visage de leur maître ? Est-ce que cette grâce ne leur avait pas été donnée ? La multiplication des pains a eu lieu deux fois sous leurs yeux ! Mystère de cécité. Jésus a partagé les pains à deux reprises, aujourd’hui il impose les mains à deux reprises. Demain Pierre, au nom des disciples, clamera qu’il voie clairement en Jésus le Messie ; ce soir, de retour chez lui, l’homme clamera qu’il voit clairement grâce à Jésus. Dieu nous suit sur nos chemins de traverse, mais sans renoncer à nous faire grandir : la persévérance est nécessaire et trouve toujours sa récompense.

Mais, nous l’entendrons bientôt, la profession de foi de Pierre est elle-même bien imparfaite. Bien que suscitée par l’Esprit et fruit d’un itinéraire de conversion, cette connaissance de l’identité de Jésus restera dans le flou jusqu’à être précisée et purifiée par la Passion et la Résurrection. Nouvelle reprise, avant que la Pentecôte n’en révèle, ensuite et encore, une nouvelle ampleur. Tout est donné en une seule fois, mais Dieu revient sans cesse déployer la richesse de sa révélation dans nos vies.

Et Jésus d’ordonner à notre homme de retourner chez lui directement, sans passer par le village, sans rencontrer la foule nombreuse dont il vient d’être séparé. Sans doute faut-il qu’après un miracle en deux temps, l’homme doive vivre une deuxième étape, une nouvelle révélation de Dieu. Elle se fera chez lui, là où Dieu peut se révéler en vérité, plutôt que parmi ceux qui ne cherchent qu’un faiseur de miracles. Maintenant qu’il a été séparé d’eux, maintenant que leur cécité commune ne l’affecte plus, l’homme retrouve les facultés et la liberté de rencontrer le Dieu de Miséricorde. La Miséricorde agit avant qu’on ne la reconnaisse, aussi une relecture permet de la voir déjà à l’œuvre dans la patience du Seigneur. Alors l’homme pourra ouvrir ses volets comme il a ouvert ses yeux, et accueillir l’astre d’en haut qui vient nous visiter pour conduire nos pas sur le chemin de la paix.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales