Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 31 janvier 2023 - Saint Jean Bosco
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie de l’Avent

Nous pouvons distinguer quatre périodes dans l’histoire du salut : la Loi et les prophètes jusqu’au Baptiste ; le ministère de prédication du Précurseur, sur qui repose l’Esprit de prophétie symbolisé par le personnage d’Elie ; la révélation du Fils de l’homme désigné par Jean comme celui qui accomplit les Ecritures, et enfin le « temps de Dieu » dans lequel nous introduit le Messie.
La transition d’une période à l’autre ne se fait pas sans heurts : la nouveauté suscite toujours de vives résistances de la part des forces réactionnaires qui redoutent la mise en cause de leur pouvoir. Jean-Baptiste payera de sa vie l’annonce de celui qui devait venir : « Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent - c’est-à-dire la troisième période, celle de la vie publique de Notre-Seigneur - le Royaume des cieux subit la violence et des violents cherchent à s’en emparer ». Après le Précurseur, Jésus sera lui-même victime de cette violence, et le disciple (quatrième période) n’est pas au-dessus de son Maître : il doit s’attendre à subir le même sort.
Cependant Dieu est fidèle à sa promesse : « Ne crains pas, je viens à ton secours. Moi le Seigneur, je t’exaucerai ; je ne t’abandonnerai pas » (1ère lect.). Tous nos vendredis saints se transformeront en matins de Pâque, à condition de résister jusqu’au bout au mal, dans un engagement résolu, vigoureux, poursuivi avec acharnement : « J’ai fait de toi une herse à broyer la paille : tu vas briser les montagnes, les broyer, les réduire ». Le sujet de l’action est incontestablement le fidèle, mais c’est Dieu qui le rend capable de mener à bien ce combat : « J’ai fait de toi ». C’est pourquoi celui qui s’appuie sur l’Eternel, sera dans l’émerveillement devant les œuvres qu’ils réaliseront ensemble : « Toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur, ta fierté dans le Dieu d’Israël ».

« "Celui qui a des oreilles, qu’il entende !" Donne-nous Seigneur cette intelligence du cœur qui nous fasse percevoir l’envers du décor de notre monde, et discerner le vrai combat qui s’y déroule. Alors nous ne chercherons plus à fuir les épreuves, mais nous confiant en ta grâce qui ne nous fait jamais défaut, nous prendrons généreusement notre part dans le travail d’enfantement du monde nouveau. Car dans ce temps de la miséricorde qui est le nôtre, c’est sur le visage du Crucifié et sur celui des petits qui lui ressemblent, que s’annoncent "la gloire et l’éclat de ton règne éternel" (Ps 144) ».


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales