Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 janvier 2023 - Saint Thomas d’Aquin
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie de l’Avent

En ce lundi de la quatrième semaine de l’Avent, nous retrouvons l’Evangile que nous avons médité hier dimanche ; il s’agit du récit plein de fraîcheur, de délicatesse et de grâce, de la rencontre de deux femmes : Marie et Elisabeth. Mais pour bien en comprendre l’enjeu, il convient de le situer sur l’horizon des événements de la première Alliance que l’évangéliste convoque implicitement. Le récit est suggère en effet le transfert de l’arche d’alliance à Jérusalem (2 S 6, 2-11). Comme l’arche, Marie se rend au pays de Juda, vers Jérusalem, et son voyage suscite les mêmes manifestations d’allégresse, voire de « danses » sacrées : l’enfant d’Elisabeth ne saute-t-il pas dans le sein de sa mère ? Marie se repose dans la maison de Zacharie comme l’arche dans celle d’Obed-Edom, et sa présence dans la maison de sa cousine, est source de bénédiction tout comme le fut l’arche pour la demeure qui l’abrita. Enfin Marie reste comme l’arche trois mois dans la maison de ses hôtes.
Précisons encore que l’arche d’alliance, qui symbolise la présence Dieu, menait son peuple au combat : Marie se présente sous les traits de la femme qui assure à son peuple la victoire définitive sur le mal, qui inaugure l’ère messianique où le péché et le malheur seront abolis, et où tout homme sera vraiment la demeure de Dieu, le Temple de l’Esprit.
Aujourd’hui encore, c’est par toi Marie, que le Verbe de Dieu continue à « venir jusqu’à nous » en guerrier vainqueur, pour « accomplir ses paroles ». Puissions-nous t’accueillir comme le fit Elisabeth, et bénéficier nous aussi par ta salutation d’une effusion de l’Esprit qui fasse éclater en nous la joie de la foi, comme elle le fit dans le cœur de ta cousine.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales