Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

jeudi, 4ème semaine du temps ordinaire

Jésus vient de subir un douloureux échec dans son village natal. Mais Notre Seigneur sait que de toute souffrance est riche d’une fécondité nouvelle ; que l’épreuve est le creuset dans lequel les œuvres de Dieu sont purifiées et mûries. Aussi ne laisse-t-il pas se perdre d’aussi précieuses grâces : c’est au moment où les pharisiens ont décidé sa mort (Mc 3,6) qu’il fonde l’Eglise (3, 7-19), et le refus qu’il vient d’essuyer de la part des siens, est la circonstance qu’il choisit pour lancer les Douze dans la grande aventure de l’évangélisation. Le programme des disciples est celui de Jésus lui-même : proclamer de village en village « qu’il faut se convertir » ; chasser les démons ; guérir les malades. L’insistance est cependant sur la participation donnée au « pouvoir sur les esprits mauvais » - cité en premier - conformément à l’orientation générale du second évangile.
Le corps de notre péricope présente les exigences liées à la mission, à commencer par l’absolue pauvreté à laquelle ils sont astreints : ils n’emporteront rien d’autre que la tunique qu’ils portent sur eux et les sandales qu’ils ont aux pieds ; tout au plus peuvent-ils se munir d’un bâton, à l’image des fils d’Israël, invités à manger la Pâques « les sandales aux pieds et le bâton à la main » (Ex 12, 11). La conversion salutaire implique un arrachement résolu à ce monde qui passe, et la mise en route sur le chemin du grand exode, dans la foi au nouveau Moïse qui se présente sous les traits de Jésus de Nazareth.
Comme Abraham, Moïse et tous les prophètes, nous avons à témoigner, au cœur de ce monde qui se vante de sa suffisance, d’une vie qui a tout misé sur la fidélité d’un Autre en qui nous avons mis notre foi. Le succès n’est guère assuré au missionnaire : c’est sur la description du comportement à adopter en cas de refus que se termine l’envoi ! Le disciple n’est pas plus grand que son Maître : c’est au cœur même de l’échec qu’il jette la semence qui donnera vie en passant par la mort. La gloire du Royaume demeure pour le moment cachée, car nous sommes encore dans le temps du combat : « ils chassaient beaucoup de démons ».

« Seigneur donne-nous d’entrer dans cette logique déconcertante de la mystérieuse fécondité des épreuves - voire des échecs - lorsque nous les vivons en union avec toi. Apprends-nous à lire tous les événements de notre vie sur l’horizon de ton Royaume. Nous aurons alors le pouvoir de chasser les esprits mauvais de la peur, du découragement et de l’acédie ; et nous pourrons jeter toutes nos forces dans le beau combat de la patience et de la persévérance, au service de la charité. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales