Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie de Carême

Le prophète disait « je t’ai destiné à être l’homme de mon Alliance avec le peuple pour relever le pays ». Cette alliance, précieuse pour Israël, a souvent été vue comme une garantie divine, comme un rempart contre l’échec. L’homme lit spontanément ainsi. La Parole d’Alliance est facilement objectivée, réduite à n’être que la sécurité que l’homme cherche sans cesse. Il reconnaît que le Seigneur est son Rocher, mais il m’appuie dessus pour fonder ses propres œuvres.

La grâce du carême de ce jour est de nous libérer de nos volontés propres. Notre examen de conscience sur ce point sera facile à mener : celui qui s’approprie l’Alliance n’éprouve plus la faim de la Parole. Bientôt il est lui-même dévoré par la peur de manquer ou de perdre. Il se bat pour protéger et accroître ce qu’il a déjà. Il s’enlise dans la monotonie du besoin quand Dieu nous insufflerait l’élan du désir.

Le remède à ces mouvements de l’âme se trouve dans le désert. Il est propre à créer le vide parce qu’il consiste à se soumettre volontairement à une faim qui puisse réveiller l’autre faim, celle de la Parole. La qualité de notre abandon sera l’intensité du don que nous ferons, en signe de l’Alliance. Oui, Dieu nous appartient, il s’est livré entre nos mains, mais nous lui appartenons d’abord.

« Elles n’auront plus faim, elles n’auront plus soif ». Ces mots du prophète disent combien Dieu nous comblera ; ils disent aussi notre part de travail dans son accomplissement.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales