Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 janvier 2023 - Saint Thomas d’Aquin
Navigation: Homélie

 

Homélie

vendredi, 23ème semaine du temps ordinaire

Jésus vient d’inviter ses disciples à ne pas juger, mais à « aimer leurs ennemis », à « être miséricordieux » envers eux comme leur Père des cieux est miséricordieux envers tous. En bon pédagogue, Notre-Seigneur illustre cet enseignement par une série de cinq brèves paraboles qui invitent ses auditeurs à une mise en application réaliste de ces préceptes.
La première se situe dans la grande tradition rabbinique : celui qui ne se forme pas à l’école d’un maître, qui ne s’inscrit pas dans une tradition enracinée dans les Ecritures, mais croit pouvoir tracer un chemin vers Dieu en s’appuyant sur ses propres lumières, est un présomptueux aveugle qui entraîne inévitablement dans sa chute ceux qui auraient le malheur de le suivre. Le vrai disciple est celui qui se laisse former et même transformer par un maître digne de confiance, dont il adopte la façon de penser, de juger et d’agir.
La seconde parabole est une invitation très ferme à ne pas mettre la charrue devant les bœufs, c’est-à-dire à ne pas vouloir être témoin de l’Evangile avant que celui-ci n’ait commencé à opérer en nous son œuvre de conversion, de guérison, de salut. Autrement dit, seul le disciple qui, étant entré dans l’intimité du maître, s’est identifié à lui au point de lui être configuré ; qui a adopté, par une sorte d’osmose de proximité son attitude de miséricorde inconditionnelle ; bref : seul celui qui a accueilli l’Esprit de charité, peut à son tour porter cette parole sans la trahir, sans l’utiliser pour régler ses comptes avec son prochain et finalement la faire mentir.
Lorsque Saint Paul nous invite à « partager la faiblesse des plus faibles pour gagner aussi les faibles » (1ère lect.), il ne nous invite pas à devenir complices du péché par pure démagogie. S’il « se fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns », il n’en demeure pas moins « libre à l’égard de tous », n’ayant d’autre souci que de « s’acquitter de la charge que Dieu lui a confiée » en l’envoyant annoncer l’Evangile. C’est parce qu’il demeure focalisé sur son maître ne cherchant qu’à lui obéir dans une fidélité sans faille, que l’Apôtre peut se faire proche de tous, à la fois plein de miséricorde pour le pécheur et sans compromission pour le péché. C’est parce qu’il vit dans la mouvance de l’Esprit, qu’il peut discerner les étapes de la conversion, qui permettent à chacun de retrouver le chemin de la vie à la suite du Christ.
Revenons donc au Seigneur de tout notre cœur ; laissons sa Parole nous transformer intérieurement : qu’elle fasse de nous des disciples, pour que nous puissions servir l’Evangile dans la vérité de la charité.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales