Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 janvier 2023 - Sainte Martine
Navigation: Homélie

 

Homélie

samedi, 29ème semaine du temps ordinaire

Dans ce passage d’évangile, Jésus ne veut pas répondre à la question de Dieu et du mal. La manière dont il interroge ses interlocuteurs et les réponses qu’il donne lui-même en témoignent. « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? […] Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? » Jésus met l’accent sur le fait que les victimes et les personnes épargnées ne sont ni plus innocentes ni plus coupables les unes que les autres. Il est aussi remarquable que ce que ce n’est pas l’innocence que Jésus relève mais le fait que tous sont pécheurs. L’absence de drame dans la vie de certains ne doit en aucun cas être perçue comme le signe de leur innocence. Tous sont pécheurs et tous ont à se convertir avant de se retrouver au moment de leur mort devant le Seigneur.
Jésus insiste à deux reprises : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux. […] si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. » Jésus nous rappelle l’urgence de notre conversion. Le triste destin de ces hommes victimes de Pilate ou de la catastrophe de la tour de Siloé devrait réveiller nos consciences et nous conduire à une conversion salutaire. Nous aussi, tous nous sommes pécheurs et tous nous avons besoin de la miséricorde divine.
La conversion ne peut donc attendre. Mais elle ne désigne pas pour autant un état définitif qui nous ferait dire : « Ca y est, je suis converti ». Au cours de notre pèlerinage terrestre, elle signifie plutôt un chemin, une remise en question permanente et un appel toujours renouvelé à la grâce de Dieu pour tendre toujours davantage vers lui. C’est d’ailleurs pour nous fortifier sur cette route exigeante que Jésus nous donne à contempler le vigneron miséricordieux qui garde l’espérance et continue de croire en son figuier, tout comme notre Seigneur ne cesse d’espérer et de croire en nous.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales