Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 janvier 2023 - Saint Thomas d’Aquin
Navigation: Homélie

 

Homélie

Sainte Agnès, vierge et martyre

En appelant les Douze, Notre Seigneur initie le mouvement de rassemblement des croyants en une communauté structurée par sa parole. C’est donc l’image de la future Eglise qui apparaît en filigrane de la péricope que nous lisons aujourd’hui. Dans sa sobriété, le récit n’en est pas moins solennel : à l’initiative souveraine de Jésus répond le libre consentement des élus, leur « me voici » qui les met à part au sein du groupe des disciples.
La mention de « la montagne » - sans désignation précise - contraste singulièrement avec le « bord du lac de Galilée » où se déroulait l’épisode précédent. Jésus se retire de la foule et s’approche de Dieu, sur les hauteurs. Contrairement au récit parallèle en Luc, ce n’est pas au terme d’une nuit de prière solitaire que Jésus élit ses proches collaborateurs, mais il « appelle à lui ceux qu’il veut », afin de les introduire dans une plus grande intimité avec Dieu son Père, au cours de la prière qu’il partage avec eux.
« Il en institua douze » qui forment désormais un sous-ensemble bien défini, une « institution » voulue explicitement par le Maître, que plus tard Pierre jugera indispensable de reconstituer dans son intégralité, pour pallier à la défection d’un des leurs (Ac 1,26).
Participant à la seigneurie royale du Christ, ces prophètes de la Nouvelle Alliance sont chargés d’« annoncer la Bonne Nouvelle » et de « chasser les esprits mauvais » : la mission des Douze prolonge l’activité de Jésus, qui continue d’agir à travers ses témoins. Aussi, la fécondité de leur ministère dépendra-t-elle de leur degré d’union à Celui qui les a choisis. D’où l’insistance : « il en institua douze pour qu’ils soient avec lui » : c’est dans l’union intime avec son Maître, que l’Apôtre puise lumière et force pour son ministère.
Insistant sur l’initiative absolue de Notre Seigneur dans la constitution du groupe fondateur de l’Eglise, saint Marc répète une seconde fois : « Il (Jésus) institua les Douze », avant d’énumérer le nom des élus, en commençant par Simon-Pierre flanqué des fils de Zébédée, Jacques et Jean. Ces trois apôtres seront les témoins privilégiés d’événements importants : la résurrection de la fille de Jaïr (5, 37), la transfiguration de Jésus (9, 2), son agonie à Gethsémanie (14, 33).
La liste des noms se clôt sur celui de Judas Iscariote, dont l’évangéliste précise « celui-là même qui le livra ». Jésus appelle à lui et introduit dans l’intimité divine, celui-là même dont il sait pourtant qu’il le livrera. En l’intégrant ainsi dans la fondation de son Eglise, il place celle-ci d’emblée sous le signe du « mystère d’iniquité » dont Notre Seigneur sera la première victime, se servant de sa Croix comme d’un levier pour sauver le monde.
N’est-ce pas ce que l’Eglise dans son ensemble, et chacun de nous en particulier, sommes appelés à reproduire dans nos vies : « Ma grâce te suffit, nous déclare Jésus comme à Saint Paul, car la puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co 12, 9). Appelés à actualiser la victoire de Notre Seigneur sur tout mal, nous sommes invités en toutes circonstances à « aimer nos ennemis, à prier pour nos persécuteurs, afin de devenir les fils du Père des cieux » (Mt 5,44-45).


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales