Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 janvier 2023 - Sainte Martine
Navigation: Homélie

 

Homélie

Saint André

L’Eglise nous invite à fêter aujourd’hui Saint André, apôtre. André, frère de Simon Pierre était lui aussi un des Douze. Parmi eux, André occupe la deuxième place chez Matthieu (10, 1-4) et chez Luc (6, 13-16), la quatrième chez Marc (3, 13-18) et dans les Actes (1, 13-14). Il devait donc jouir d’un grand prestige au sein des premières communautés chrétiennes.

L’évangile de cette fête nous rappelle le lien de sang qui unissait Pierre et André ainsi que l’appel commun qui leur fut adressé par le Seigneur : « Comme il [Jésus] marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans le lac : c’était des pêcheurs. Jésus leur dit : “Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes” » (Mt 4,18-19 ; Mc 1,16-17).
Mais André avait déjà fréquenté le Seigneur et bénéficié avec lui d’une certaine intimité. Celle-ci avait préparé son cœur à répondre au moment de l’appel décisif sur le bord du lac de Galilée. L’évangile de saint Jean en témoigne lorsqu’il nous rapporte qu’André, alors disciple de Jean-Baptiste, entendit un jour ce dernier proclamer que Jésus était « l’Agneau de Dieu » (Jn 1,36) et qu’à ces mots, il se mit en marche à sa suite avec un autre disciple, qui n’est pas nommé. Saint Jean nous rapporte que lorsque Jésus vit qu’ils le suivaient il leur demanda : « Que cherchez-vous ? ». Ils lui répondirent : « Maître, où demeures-tu ? » Jésus leur dit : « Venez et voyez ». Alors, conclut saint Jean, « ils vinrent donc et virent où il demeurait et ils restèrent auprès de lui ce jour-là » (Jn 1,37-39). André était donc quelqu’un qui cherchait et qui partageait l’espérance d’Israël de la venue du Messie-Sauveur. En Jésus, il trouva celui vers qui son désir aspirait.

Le récit se poursuit de cette manière : « André, le frère de Simon Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord son frère Simon et lui dit : “Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ)”. André amena son frère à Jésus » (Jn 1,40-43). André fut donc le premier des Apôtres à être appelé à suivre Jésus et il démontra dès le début un esprit apostolique marqué. C’est pour cette raison que l’Eglise byzantine l’honore sous le vocable de Protóklitos, qui signifie « premier appelé ».

Le pape Benoît XVI, dans la catéchèse qu’il donna à son sujet, résume très bien ce que nous pouvons retirer des passages évangéliques qui le concernent : « L’Apôtre André, dit-il, nous enseigne […] à suivre Jésus avec promptitude, à parler de lui avec enthousiasme à ceux que nous rencontrons, et surtout à cultiver avec lui des relations vraiment intimes, conscients que c’est seulement en lui que nous pouvons trouver le sens ultime de notre vie et de notre mort ».

Si la question de Jésus a réveillé en nous aussi le désir de le rencontrer dans l’intimité de sa demeure, nous savons désormais où le trouver : c’est dans son Eglise qu’il nous invite à venir : « Venez et vous verrez ».
« Seigneur Esprit-Saint ouvre les yeux de notre cœur, et accorde-nous d’y discerner, au-delà de ce qui s’y donne à « voir », la présence cachée de l’Epoux, afin que nous puissions devenir nous aussi les témoins de sa venue, et proclamer à nos frères, d’une façon aussi convaincante qu’André : ‘Nous avons trouvé le Messie’. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales