Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie de Carême

l’inverse des membres de sa famille, Jésus ne monte pas ostensiblement à Jérusalem pour la fête des tentes mais dans le secret. La révélation que le Fils de Dieu est venue porter au monde se fait toujours dans la discrétion, de façon voilée car elle demande à être accueillie librement dans la foi.

Voilà pourquoi nombreux sont ceux qui ne reconnaissent pas Jésus pour celui qu’il est. L’appartenance de Jésus au peuple d’Israël était vérifiable par chacun : « lui, nous savons bien d’où il est. Or lorsque le Messie viendra, personne ne saura d’où il est ». Les juifs qui disent cela pensent ici à une origine humaine alors que c’est de l’origine mystérieuse du Messie, de son origine divine qui demeure mystérieuse dont il est question ici. Cette origine, seul el Messie, Fils de Dieu, pourra la révéler et elle ne sera accessible que dans la foi en sa Parole et en ses œuvres.

Il y a une manière d’écouter la Parole de Dieu comme si nous la connaissions déjà, tout comme ces hommes qui devant Jésus pensent savoir qui il est parce qu’ils savent d’où il vient. Comment alors être encore étonné, bousculé, dérangé par cette Parole ? Comment dès lors s’engager sur un chemin de conversion ?

Jésus fuit cette logique de la projection sur lui de nos précompréhensions toutes humaines. Il a quelque chose à communiquer ou plus exactement quelqu’un à faire connaître qui est Dieu lui-même, qui ne se laisse pas enfermer par les jugements faciles de ceux qui pensent déjà savoir comment vont les choses.

Jésus se soustrait à ces hommes qui veulent le capturer. La Parole du Seigneur échappe à l’emprisonnement que nous voulons tant de fois lui imposer pour en faire quelque chose d’aseptisé, de dénué de toute capacité à nous surprendre, à nous remettre en question. La Parole de Dieu échappe au poids de nos habitudes, même les plus religieuses, dont nous la revêtons jusqu’à la masquer complètement.

Son Heure n’était pas encore venue. La Parole de Dieu tout comme notre Seigneur ne se laisse pas manipuler, instrumentaliser. Il faut toujours chercher le Christ pour le trouver et le trouver pour le chercher encore. Ici-bas, nous n’aurons jamais fini de pénétrer dans le mystère de sa personne et de nous laisser saisir par lui.

« Durant ces jours qui nous séparent de Pâques, puissions-nous nous laisser interpeller par la Parole du Christ qui veut nous conduire toujours plus loin sur le chemin de la conversion qui conduit à la Maison du Père. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales