Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

Férie

Une fois encore Jésus nous prend de court. La Loi ne poussait personne à prêter serment, mais elle demandait d’être fidèle à ceux que l’on faisait. Or Jésus apparaît plus radical : pour lui, il ne suffit pas de s’abstenir de faux serments, il ne faut pas jurer du tout.

Comment en arrive-t-il là ? Au départ, un constat : prêter serment est reconnaître à la parole une faiblesse. Elle est fragile. Elle peut être mise en doute. Il est ainsi des cas où on ne l’accepte pas sans garantie, où l’on exige qu’un lien tangible soit créé entre ce qui a été dit et ce qui sera (ou a été) fait. D’où l’idée tout humaine de recourir au serment. De donner une parole d’engagement radical. Autrement dit, l’homme masque la fragilité de sa parole par une autre parole, réputée fiable.

En bonne logique, cela est absurde. Cacher une parole dans une autre, proférée par la même personne, ne peut l’accréditer. D’où l’habitude de prendre Dieu à témoin, d’invoquer « le trône de Dieu », ou « l’escabeau de ses pieds » ou encore la « cité du grand Roi ». En un mot, de prétendre que ce que l’homme avance, Dieu le confirme. C’est-à-dire se mettre à la place de Dieu et invoquer des décrets alors que lui seul peut le faire. Jurer n’est donc qu’un système d’inflation, une enflure grotesque dans la bouche d’un homme qui ne peut même pas « rendre un seul de [ses] cheveux blanc ou noir » !

Premier constat : quand Jésus dit que tout cela « vient du Mauvais », il n’exagère donc pas. Le Mauvais inspire à l’homme de prendre la place de Dieu. La mise en garde de Jésus est donc une invitation à choisir de rester ce que nous sommes : une créature fragile qui a tout à recevoir de Dieu.

Ce précepte de Jésus se présente donc à nous comme une exigence de vérité, une exigence très forte. Or il est une tentation moderne qui consiste à se décider pour une application « modérée » des exigences évangéliques. Mais la radicalité n’est pas une démesure ! Jésus ne donne pas des commandements destinés à former des « forts » ou des « purs ». Ses préceptes concernent tout homme car l’exigence qui est la sienne est celle de la simplicité : « quand vous dites oui, que ce soit un oui ». La vérité. Nue, dépouillée de tout artifice, débarrassée de toute manipulation. Et une vérité pratique. Pas une généralisation, qui serait déjà un mensonge. Une perfection qui se suffit à elle-même : « tout ce qui est en plus vient du Mauvais ».

Autrefois, on pouvait se servir de la Loi. La loi du talion par exemple, permettait de se venger : « œil pour œil, dent pour dent ». En s’appuyant sur la Loi, on pouvait assouvir sa vengeance dans la sécurité que donne le respect de la lettre. Mais aujourd’hui, la vie n’est plus la récompense de l’amour, elle est sa réalité. Il ne s’agit donc pas d’un idéal proposé aux meilleurs, mais de la seule et unique voie pour l’homme. On peut persister à dire que ce message est extrémiste, mais il faut entendre que l’homme est voué à l’extrême, à l’amour le plus grand qui soit.

Ainsi, cet évangile nous dit ce que nous devons vivre ensemble. L’homme est au cœur d’un conflit qui le dépasse de toutes parts : d’un côté l’amour, sans limite, créateur ; de l’autre, la haine, qui engendre la mort, qui ne sait que détruire. Que nous le voulions ou pas, nous sommes impliqués dans ce combat, nous devons prendre parti. La voie de la tiédeur n’en est pas une. Nous ne pouvons plus nous contenter d’être obéissants, il nous faut obéir par amour pour notre Seigneur. C’est finalement l’âge de la maturité.

Seigneur Jésus, tu nous prends au sérieux, tu as pour nous l’ambition du bonheur la plus haut et le plus grand. Donne-nous la force de ton esprit pour que la liberté que tu donnes se dise en actes de maturité de la foi. Donne-nous de vivre de la simplicité de ton amour pour que nous sachions nous contenter de la vérité, sans artifice et entière. Que notre oui soit oui, pour que ton Règne vienne.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales