Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 février 2023 - Saint Jean de Matha
Navigation: Homélie

 

Homélie

lundi, 7ème semaine de Pâques.

Jésus vient de proclamer : « Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde et je retourne chez le Père ». Cette déclaration résume l’enseignement que notre Seigneur proposait tout au long de son discours d’adieu.
La réaction de ses disciples suggère pourtant qu’ils semblent discerner dans cette affirmation une nouveauté radicale : « Voici que tu parles ouvertement ; de plus ce que tu viens de dire manifeste que tu as deviné notre angoisse secrète, que nous pourrions formuler dans la question du Baptiste : « Es-tu vraiment celui qui doit venir ? ». Mais nous voilà rassurés ; aussi maintenant « nous croyons que tu es venu de Dieu ».
On a du mal à saisir les raisons de cet enthousiasme, qui fait suite de façon totalement inattendue au trouble et à l’abattement manifesté quelques instants auparavant (16, 6). La réponse de Jésus va nous aider à entrer dans l’attitude psychologique des disciples. « C’est maintenant que vous croyez ! » : l’étonnement du Seigneur ne manque pas de scepticisme, car contrairement à ce qu’ils prétendent, les siens ne sont pas encore entrés dans le mystère de sa personne et de sa mission. « L’Heure est venue où vous serez dispersés et me laisserez seul » : Jésus renvoie à nouveau à l’épreuve suprême de la foi, à savoir l’Heure de sa Passion. Ce faisant, il éclaire la lacune dans la confession que les disciples viennent de faire. L’affirmation : « Nous croyons que tu es venu de Dieu » répond à la proclamation de Jésus : « Je suis sorti du Père ». Mais ils ont fait l’impasse sur le second membre de la déclaration du Seigneur : « Maintenant je quitte le monde et retourne chez le Père ». Cet « oubli » est significatif de leur résistance : ils refusent ce départ - surtout dans les circonstances suggérées par Jésus - qui contrecarre totalement leurs projets. Aussi leur attachement au Maître ne résistera-t-il pas à l’épreuve de la Passion.
Leur abandon ne laissera cependant pas Jésus dans une solitude désespérante : « Je ne suis pas seul puisque le Père est avec moi ». Ce verset répond définitivement à bien des interrogations concernant la passivité, voire l’apparente indifférence du Père, durant la Passion de son Fils. Certes Jésus seul souffre dans son corps et dans son âme humaine puisque seul le Fils s’est incarné ; mais en raison de l’inhabitation réciproque des trois Personnes, il nous faut maintenir que mystérieusement, la Trinité tout entière est impliquée dans le drame de la Passion, chacun selon la part qui lui échoit dans l’économie de notre Rédemption.
Jésus conclut en précisant à nouveau son intention tout au long de ce discours d’adieu : il tient à réconforter ses disciples avant la grande épreuve, afin qu’en se souvenant de ses Paroles, ils découvrent en temps voulu que rien n’échappe à la main de Dieu, alors même que le mal semble triompher : « Je vous ai dit cela pour que vous trouviez en moi la paix ». Ce verset fait écho à 16, 4a : « Je vous ai dit cela afin que, l’Heure venue, vous vous rappeliez que je vous l’avais dit ».
Les versets suivants en début de chapitre annonçaient le passage de l’affliction à la joie ; celui que nous lisons en conclusion insiste plutôt sur le dépassement du trouble et le repos dans la paix. Tout comme la joie, la paix est don de l’Esprit. Paix et joie sont les dons eschatologiques par excellence que l’Esprit donne en partage à ceux qui croient que « Jésus est vainqueur du monde ».

« “Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? Et celui qui rend témoignage, c’est l’Esprit, car l’Esprit est vérité” (1 Jn 5,5-6). Père saint, envoie sur nous ton Esprit : que son lumineux témoignage éclaire notre nuit et nous donne de persévérer dans la foi ; que l’espérance surabonde en nos cœurs troublés, afin que la paix l’envahisse, et que nous puissions garder nos pas dans ceux de Jésus-Christ Notre-Seigneur, qui vit et règne avec toi, Père, maintenant et pour les siècles des siècles. »


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales