Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 7 juillet 2020 - Bx Raoul
Date : lundi 19 janvier 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Invités à la noce

Marc 2, 18-22

Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens ? » Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront. Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement la fermentation fait éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. A vin nouveau, outres neuves. »

Réflexion

1. Être chrétien implique de vivre autrement. Nous ne pouvons plus vivre comme des païens. Jésus nous enseigne clairement que la vie chrétienne est tout d’abord une vie de joie. Nous sommes continuellement en présence de l’époux. Nous goûtons déjà au festin des noces. Quand l’époux nous sera enlevé, nous jeûnerons, dit Jésus, mais ce sera alors pour nous préparer à une union encore plus étroite avec Lui. « Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » (Jean 15,11) Si mon christianisme est un fardeau, je ne le vis pas comme je le devrais. Il peut y avoir des difficultés, des défis, mais il ne semblera jamais trop lourd.

2. Le christianisme est une nouvelle manière de vivre - il a donc besoin de nouvelles outres. Je ne peux pas avoir des perspectives chrétiennes sur la vie et continuer à vivre comme ceux qui ne connaissent pas le Christ. Si mon attitude est vraiment chrétienne, elle devrait TOUT affecter dans ma vie. Parfois l’effet est subtile, mais il sera toujours apparent. Les premiers chrétiens se faisaient remarquer. Leurs vies étaient attrayantes même aux non chrétiens. Même en période de persécution, quand être chrétien signifiait la mort, les gens ont voulu être comme eux et ils étaient disposés à tout risquer - même leur vie - pour vivre de cette nouvelle façon enseignée par le Christ.

3. Mon témoignage de vie est-il ainsi ? Quand les gens voient ma manière de vivre, veulent-ils être comme moi ? Si non, pourquoi pas ? Si le christianisme n’est pas aussi attrayant qu’il l’a été, n’est-ce pas parce que nous, comme chrétiens, ne vivons pas comme nous devrions ? Nous essayons de mettre le vin nouveau dans de vieilles peaux : les peaux de la manière de vivre du monde. Cela ne fonctionne pas. Nous ne rayonnons pas de la joie chrétienne. Nos vies n’attirent pas les autres. Nous devons être disposés à changer ce qui est nécessaire en nos vies afin de suivre Jésus. Alors nous serons remplis de joie au milieu des défis et des difficultés. Alors d’autres seront attirés à Jésus par notre exemple. C’est ainsi que les premiers chrétiens ont changé le monde. C’est ainsi que nous pouvons faire la même chose.

Dialogue avec le Christ

Jésus, je veux jeter les vielles outres de ma vie et verser le vin nouveau que tu me donnes dans les outres neuves d’une vie résolument chrétienne. Je veux que ma fidélité soit une joie et non pas un fardeau. Je veux goûter avec Toi les premiers fruits du banquet de noces.

Résolution

Trouver ce qui m’empêche le plus de suivre le Christ. Ne pas laisser cela me séparer du Christ aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales