Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 18 septembre 2019 - St Joseph de Cupertino
Date : dimanche 29 août 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La première place

Saint Luc 14, 1 ; 7-14

Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l’observait. Justement, un homme atteint d’hydropisie était là devant lui. Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » Ils gardèrent le silence. Jésus saisit alors le malade, le guérit et le renvoya. Puis il leur dit : « Si l’un de vous a son fils ou son boeuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas l’en retirer aussitôt, le jour même du sabbat ? » Et ils furent incapables de trouver une réponse. Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole : « Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu’un de plus important que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : ’Cède-lui ta place’, et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : ’Mon ami, avance plus haut’, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi t’inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu’ils n’ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Prière d’introduction : Seigneur Jésus, tu es infiniment bon, aimable et patient. Enracine dans mon cœur l’amour de ton nom ; ressers mes liens avec toi, pour développer ce qui est bon en moi ; veille sur moi avec sollicitude, pour que je reconnaisse mes fautes et que je grandisse en sainteté.

Pétition : Apprends-moi, Seigneur, la vraie humilité.

Réflexion

1. Jésus nous apprend l’humilité. Dans ce passage, le Christ nous dit clairement quelle doit être notre conduite, au quotidien. En parcourant l’évangile, nous voyons que toute la vie de Jésus est une leçon d’humilité : la naissance dans la crèche, l’exil en Egypte, sa vie cachée de trente ans à Nazareth, son service auprès de tous pendant sa vie publique, son incapacité à se faire comprendre, la haine des juifs, la désertion des apôtres, toutes les souffrances et enfin sa passion et sa mort terrible. Maintenant encore, il se donne humblement à nous dans l’Eucharistie. L’humilité du Christ est belle. Il nous a montré par toute sa vie son grand amour pour les hommes, qui se traduit quotidiennement dans des actes de charité et d’humilité. Rappelons-nous le lavement des pieds ! Ce que Dieu nous a révélé en son Fils, nous est désormais demandé.

2. L’humilité est une loi du Royaume des Cieux. L’humilité est une vertu prêchée par Jésus tout au long de l’Evangile. Dans ce passage de saint Luc, Jésus nous invite à cesser de penser à nous-mêmes afin de pouvoir penser aux autres. Ceux qui cherchent à se mettre en avant
pensent seulement à leurs propres intérêts et à ce que les gens pensent d’eux et disent d’eux. Cela s’appelle l’égoïsme. C’est un fruit du péché capital, l’orgueil. Et jamais une âme orgueilleuse ne pourra entrer dans le Royaume de Dieu parce que l’orgueil ne peut pas s’unir à Dieu. Plus nous nous viderons de nous-mêmes, plus nous donnerons de la place à Dieu pour qu’il nous emplisse.

3. La motivation pour vivre l’humilité. Pour grandir en humilité, Jésus nous apprend à exercer notre amour pour les autres. Au lieu d’occuper la première place, ou d’être le plus important, je donne la meilleure place à mon frère ou à ma sœur. Il s’agit d’un acte de charité caché que seul Dieu voit, et, certainement, ma récompense sera grande. Ceci est l’attitude que Jésus nous invite à vivre aujourd’hui. Laisser à mes frères les meilleures places par amour pour eux et pour Dieu. Comme le dit Sainte Teresa : « Nous ne pouvons rien faire de grand, seulement de petites choses avec beaucoup d’amour. »

Dialogue avec la Christ : Seigneur Jésus, mon maître et mon ami, apprends-moi à vivre dès aujourd’hui la vertu d’humilité. Aide-moi à cesser de penser à moi-même et à mes désirs ou mes intérêts. Apprends-moi à donner la préférence à mon prochain et à chercher à mettre les autres en avant, surtout les plus pauvres et les plus petits que moi.

Résolution : Aujourd’hui, choisir une manière concrète de ‘me mettre à la dernière place’, sans que personne ne s’en aperçoive, par amour pour Jésus.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales