Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : samedi 4 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Maître du Sabbat

Saint Luc 6, 1-5

Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé ; ses disciples arrachaient et mangeaient des épis, après les avoir froissés dans leurs mains. Des pharisiens lui dirent : « Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? » Jésus leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l’offrande, en mangea, et en donna à ses compagnons, alors que les prêtres seuls ont la permission d’en manger. » Jésus leur disait encore : « Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi. Tu es mon Seigneur et mon Dieu, mon Créateur et mon Rédempteur. Je te dois tellement d’amour et pourtant je te déçois si souvent à cause de ma nature humaine faible. Je te fais confiance Seigneur, car tu m’offres ton coeur aimable et patient. Avec toi et pour toi je peux apprendre à aimer. Limite tous mes efforts et toutes mes actions à cet unique désir : t’aimer pardessus tout.

Pétition Donne-moi, Seigneur, un coeur doux et humble.

Réflexion

1. Les disciples. Que voyons-nous en ces disciples insouciants ? Ils sont simplement libres, libres d’apprécier la vie, de saisir au vol un en-cas, d’entreprendre un long voyage. Pourquoi ? Parce qu’ils sont avec le Seigneur ! Il est leur sécurité et leur force. Ils le suivent ; ils se sentent prêts à tout pour lui. Ils ne sont pas prisonniers de règles et de calculs humains. Ils se focalisent sur Jésus. Leur confiance se développe au fur et à mesure qu’ils le connaissent mieux et qu’ils apprennent ce qui est important dans le service de Dieu. Ils apprennent à se donner et l’amour est une constante dans leur vie : suivre le Seigneur par amour, partout où il les mène. Ils ne se laissent pas distraire par des normes sociales ou par ce que les autres pourraient penser. Ils accomplissent une mission. Ma vie a-t-elle la simplicité et la cohérence d’un disciple du Seigneur ?

2. Le Pharisiens. Ces chefs auto désignés, professeurs de la loi, n’ont pas la même liberté. Ils ne sont pas conduits par une mission mais plutôt par la crainte. Ils ne sont pas motivés par l’amour et la connaissance du Seigneur mais par l’auto satisfaction et l’envie. Nous pouvons facilement les imaginer : ils suivent Jésus, l’épient, simplement pour voir ce que Jésus et ses disciples vont faire. Et que faisaient-ils, eux, dans un champ de blé le jour du Sabbat ? Ils espionnaient, ils recherchaient un motif pour se plaindre ou pour critiquer. Comme il est facile de justifier un tel comportement. ’Si je ne dis rien, personne ne le fera !’ Le plus tragique est le fait qu’ils gaspillent une occasion magnifique de connaître Jésus, d’apprendre de Jésus et de comprendre mieux les lois qui leur sont si chères. Est-ce que mon orgueil et ma tendance à juger m’empêchent de reconnaître le Christ et d’apprendre de lui ?

3. Le coeur de Jésus. Il devait s’attendre à leur défi. Il les connaissait fort bien. Néanmoins, Jésus aime les Pharisiens. N’a-t-il pas pleuré sur eux quand il a regardé la ville en regrettant l’aveuglement de Jérusalem ? (Luc 19, 42-43) Comme il retient sa réponse, plein de patience, et les invite à comprendre ! Comme un père avec son fils adolescent, Jésus les pousse avec respect et leur renvoie le défi, "n’avez-vous pas lu...". Ce sont des paroles prononcées avec espérance et amour. Il propose doucement mais fermement qu’ils regardent au delà de la loi, vers Celui qui établit la loi : ‘Le fils de l’homme est Seigneur du Sabbat’. Combien d’entre eux parviennent-ils à apercevoir son coeur ? Devant les exigences de la loi du Seigneur, qui me sont transmises par l’Eglise, et que je trouve parfois difficiles à suivre, voire incompréhensibles, est-ce que j’aperçois l’immense amour de Dieu pour les hommes ? Et moi, à l’exemple de Jésus, est-ce que je suis un éducateur patient et respectueux, même lorsque mes enfants ou mes collaborateurs me défient ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, donne-moi une part de ton coeur patient et affectueux. Apprends-moi à désarmer ceux qui compliquent leur vie avec toutes sortes d’inquiétudes et de peurs. Simplifie ma vie avec une vision de foi qui te voit, toi et ta volonté avant tout. Dissoudre ma fierté en m’enseignant l’humilité du coeur, la reconnaissance et la gratitude pour tout ce que tu m’as donné.

Résolution La prochaine fois que je suis tenté de critiquer quelqu’un, me demander d’abord ce que Jésus en pense.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales