Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 avril 2019 - Sainte Marie-Euphrasie Pelletier
Date : lundi 17 mars 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Ne jugeons pas

Saint Luc 6, 36-38

"Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous."

Réflexion

- 1) Les évangiles de ce temps de carême nous illustre le commandement de Jésus « aimez-vous les uns les autres » et toutes ses implications. Les paroles du Christ exigent une conversion réelle. Notre style de vie n’échappe pas à cet impératif de changement. Notre conscience morale juge du bien-fondé de nos actes. Parfois, ceux qui vivent à nos côtés peuvent juger de notre comportement. A l’heure de vérité, nous serons jugés aussi, mais cette fois-ci par Jésus Christ lui-même.

- 2) Jésus n’a pas révélé qu’il y aura un jugement final afin de faire peur à ses disciples. Il s’agissait plutôt d’un avertissement. C’est une vérité de foi que « chaque homme dans son âme immortelle reçoit sa rétribution éternelle dès sa mort en un jugement particulier par le Christ, juge des vivants et des morts » (Catéchisme 1051). Cette révélation est, en réalité, un geste de charité de Dieu qui ne veut pas que quelqu’un puisse se condamner par légèreté ou par superficialité.

- 3) C’est aussi un appel à la responsabilité. La bonté de Dieu nous révèle la matière de ce jugement : la charité. La balance de la justice divine n’est pas truquée. Elle affiche notre poids et notre poids équivaut à notre amour. La qualité de notre vie chrétienne est l’authenticité et l’ardeur de notre charité. C’est de cela que nous serons jugés. « Au soir de votre vie, vous serez examinés sur l’amour » (St. Jean de la Croix), dans un jugement définitif et sans appel. Ce que nous avons fait à nos frères, Jésus nous montrera que c’est à lui que nous l’avons fait. Les pensées, les désirs, les intentions, les paroles, les actions et les omissions seront dévoilés en pleine lumière le dernier jour. Le seul bagage que nous emmènerons de cette vie dans l’au-delà, ce seront nos œuvres, ce que nous avons fait pour Dieu et pour nos frères.

Prière

Dieu, Père miséricordieux, tu nous a montré le destin éternel auquel tu nous appelles et Tu nous a montré dans la personne et l’enseignement de ton Fils comment y arriver. Envoie ton Esprit Saint sur nos âmes pour que, enflammés de charité divine, nous fassions le bien à nos frères et que nous recevions l’héritage qui nous est promis. Nous te le demandons par jésus Christ, notre Seigneur. Amen.

Résolution

Faire un effort particulier pour penser et parler bien de mes frères.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales