Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juillet 2019 - Notre Dame du Mont Carmel
Date : samedi 13 novembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Dieu nous fera justice

Saint Luc 18,1-18

Jésus disait une parabole pour montrer à ses disciples qu’il faut toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : ’Rends-moi justice contre mon adversaire.’ Longtemps il refusa ; puis il se dit : ’Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m’ennuyer : je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête.’ » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice ! Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu’il les fait attendre ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

Prière d’introduction Seigneur, aide-moi à mettre de côté mes soucis et mes préoccupations du moment. Ce temps est pour toi. Je suis seul avec toi pour écouter ta parole. Je crois en toi. Je crois que tu as beaucoup de choses à me dire. Aide-moi à croire, à écouter et à obéir.

Pétition Seigneur, apprends-moi à prier avec confiance et avec constance. Ne me laisse pas me décourager dans mes efforts pour faire le bien.

Points de réflexion

1. La veuve impénitente. Saint Luc nous présente une parabole sur la prière et nous donne la clef de son interprétation. " Jésus dit encore une parabole pour montrer à ses disciples qu’il faut toujours prier sans se décourager." La veuve obtient justice en raison de sa persévérance. L’application à notre situation est évidente. Jésus nous demande de persévérer dans notre prière. Dieu ne nous répond pas toujours immédiatement ni de la manière précise que nous souhaiterions. Dieu est bon. Il n’est pas un juge mauvais. Ceci devrait nous remplir de confiance. Parfois les parents doivent refuser à leur enfant quelque chose, parce qu’ ils savent que cela lui nuirait. Ainsi nous devons faire confiance à Dieu comme un petit enfant fait confiance à sa mère ou à son père. Nous nous adressons à lui en tant que notre Père, avec toute la confiance d’un fils qui demande quelque chose de bon à son papa.

2. Quand le Christ revient, est-ce qu’il trouvera la foi chez moi ? Quand le Christ demande, " quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ?" il s’adresse directement à nous. Il dit : " peu de personnes écoutent ce que je dis et le mettent en pratique. Beaucoup abandonnent la prière après une maigre tentative." Est-ce que je serai l’un de ceux que Jésus trouvera en train de veiller et de l’attendre avec un cœur attentif ? Le Christ trouvera-t-il chez moi une foi qui ne désespère jamais ? La foi que le Christ recherche n’est pas une croyance intellectuelle, mais une foi active et vivante qui fait confiance à Dieu et se donne totalement à lui.

3. Apprendre de la foi de Marie. Les prières que nous faisons au Christ par Marie sont particulièrement efficaces. Si Jésus-Christ, le juge, dit ne pas pouvoir refuser les prières d’une veuve insistante, comment pourra-t-il refuser les prières de sa propre mère ? Marie est notre médiatrice puissante. Notre dévotion à Marie devrait être comme la relation d’un fils avec sa mère. Présentons- lui nos demandes tout simplement, et laissons-les entre ses mains. Essayons d’imiter les vertus qui ont imprégné sa vie, en particulier sa foi. Elle est le modèle suprême de la foi. Quand l’ange lui a annoncé qu’elle serait la mère virginale du Fils de Dieu, elle croit que "rien n’est impossible à Dieu." Cette foi demeure pendant sa vie entière. Elle croit en son fils même lorsqu’elle se tient au pied de la croix.

Dialogue avec le Christ Jésus-Christ, enseigne-moi à être confiant et simple comme un petit enfant. Souvent je ne prends pas le temps pour être un bon fils ou fille. Je me précipite et je m’agite avec mille choses. Je m’inquiète. J’oublie. Apprends-moi à être humble et obéissant comme tu l’as été.

Résolution Aujourd’hui, je pratiquerai la constance dans ma prière, spécialement dans la récitation du chapelet.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales