Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 octobre 2018 - Saint Paul de la Croix
Date : jeudi 15 septembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Amour et douleur

Saint Luc 2,33-35

Lors qu’ils présentèrent Jésus au Temple, le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. - Et toi-même, ton coeur sera transpercé par une épée. - Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. »

Prière d’introduction Père éternel, accorde-moi la grâce de m’approcher de toi dans la foi et l’amour.

Demande Seigneur Jésus, rend mon coeur semblable à celui de ta mère, toujours prêt et consentant à faire ta volonté même quand le glaive de la peine doit briser le coeur.

Points de réflexion

1. Jouir d’intimité avec le Christ c’est aussi devenir familier de la joie et de la peine.
Ceux que le Christ choisit partagent avec lui joie et souffrance. Marie avait reçu du Christ le plus grand signe d’amour : le privilège de l’Immaculée Conception, la maternité divine, trente ans de vie auprès du Christ. Mais elle a été aussi associée aux épreuves et aux souffrances de son Fils. Personne n’a eu une vie aussi intimement liée à celle de Jésus que sa mère. Plus nous adhérons, plus nous nous rapprochons du Christ, plus notre vie sera vraie, intense, authentique. Plus nous serons près du Christ, plus nous aurons part à ses joies et à ses peines.

2. Un signe de contradiction. Les Chrétiens n’ont jamais joui d’une grande popularité, il y a même de nos jours une certaine hostilité à leur égard. Suivre le Christ devient de plus en plus impopulaire et oblige, dans la culture ambiante, à marcher à contre-courant. Comme nous le dit le Père Marcial Maciel, L.C. : « Le disciple suit les traces du Maître, et, s’il veut être fidèle, tôt ou tard dans sa vie, arrive l’heure d’être signe de contradiction. » (Ma Vie, c’est le Christ n. 34) En suivant le Christ, nous serons forcément remarqués. Tout au moins, le glaive de la souffrance intérieure nous brisera le coeur. Préparons-nous à être prêts à relever ce défi dans nos vies.

3. Connaissance du cœur. L’heure de l’épreuve révèle la profondeur du coeur. Elle manifeste le degré d’amour et de générosité qui y réside. La proximité de Marie avec le Christ lui vaudra d’être plusieurs fois percée au cœur. Ces moments montreront la profondeur et l’authenticité de ses paroles : « Je suis la servante du Seigneur ». C’est dans les épreuves de la vie qu’on peut manifester ce qu’il y a de meilleur et de plus solide en nous. Nous sommes alors placés face aux décisions essentielles. Qui vais-je suivre ? Qui sera maître de ma vie ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, donne-moi la force d’accomplir ici-bas la mission que tu m’as confiée. Ne permets pas que je faillisse au devoir ou que je me désespère. Que l’exemple de ton courage et de celui de ta mère me vienne en aide aux moments difficiles de la vie.

Résolution Aujourd’hui, je vivrai les souffrances, les épreuves, ou les déceptions avec un coeur de gagnant, ne laissant rien me déboussoler, et en persévérant dans la foi et l’amour du Christ.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales