Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : dimanche 7 janvier 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Au coeur du sujet

Saint Matthieu 2, 1-12

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d’Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : « A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple. » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l’étoile qu’ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Prière d’introduction Père, tu as révélé ton Fils aux nations par l’intermédiaire d’hommes qui suivaient ’une étoile’. Guide-nous vers ta gloire dans le ciel par la lumière de la foi. Attire-nous au delà des limites du monde, là où ton Esprit achève toutes choses. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur.

Demande Jésus, accorde-moi un coeur honnête et sincère.

Points de réflexion

1. « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? » Une des paraboles racontées par Jésus concerne un homme qui a cherché une perle précieuse sans relâche jusqu’au jour où il l’a trouvée. Il n’a pas hésité alors à vendre tout ce qu’il avait pour pouvoir l’acheter. Les rois mages, des païens de nom mais pas de coeur, cherchent sincèrement la plus fine de toutes les perles. Ils se différencient des chefs des prêtres et des scribes. Ces derniers n’ont pas vu les signes parce qu’ils étaient devenus orgueilleux. C’est le danger permanent qui nous guette dans notre vie spirituelle : nous installer dans une routine, penser que nous sommes arrivés là où nous devons être, que nous avons tout compris, de nous trouver "à l’aise" avec notre foi chrétienne. Mais ceux qui cherchent à établir leurs vies sur la vérité ne relâchent jamais leur effort pour posséder la vérité. Les mages atteindront la plus grande de toutes les vérités, à savoir, que la vérité est une personne et que leur recherche de la vérité est en fait une recherche du visage de Dieu : "Mon cœur te dit : « Seigneur, je cherche ta face » ; ne me cache pas ta face, toi qui es mon secours."(Psaume 27,8). Ces "païens" nous montrent que nous ne devons jamais cesser de chercher Jésus. Cette recherche quotidienne de Jésus maintient notre amour vivant et notre désir pour le servir intact.

2. « En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude. » Hérode " fut pris d’inquiétude " pourtant comme sa préoccupation est différente de celle d’une jeune fille juive qui "a été également préoccupée" par les paroles d’un ange ! Marie "a été préoccupée" par la grandeur du plan de Dieu auquel il lui faisait participer d’une manière unique. Hérode, lui, "est préoccupé" à la perspective de la concurrence. Une personne jalouse craint un concurrent car il craint de perdre un bien. L’envie désire le bien qui manque mais qu’une autre personne possède. Si nous ne sommes pas attentifs, ce même sentiment peut se développer dans notre coeur. Les racines de l’envie et de la jalousie envers les autres grandissent silencieusement et commencent à saisir notre volonté tout en étranglant notre capacité d’aimer. Elles sèment la discorde et le soupçon à la place de l’unité. Nous en arrivons même à rechercher des manières de nuire aux autres, pas nécessairement physiquement, mais verbalement, en détruisant leur réputation et en exploitant leurs faiblesses. A la fin, cette tendance entre sournoisement dans notre relation avec Dieu : nous devenons de moins en moins généreux avec Dieu au point de nous sentir menacé par ce qu’il nous demande. En raison du péché originel, ces attitudes envahissent le coeur de chacun de nous. Pourtant nous n’avons pas besoin de consentir à de telles tentations. C’est l’exemple de Marie qui nous aide à voir clairement la disposition appropriée du coeur dans tous nos rapports avec Dieu : qu’il me soit fait selon ta volonté.

3. « Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents. » Qu’ y a-t-il de plus précieux à Dieu que mon coeur ? Jésus n’est pas intéressé par l’or, l’encense ou la myrrhe pourtant l’offrande des mages est agréable à Dieu. Pourquoi ? En raison de leur amour. Leur recherche de la vérité est non seulement cérébrale, mais ils engagent également leur coeur. Un jour Jésus fera remarquer à ses disciples une femme qui dépose deux pièces de monnaie dans le trésor. Quelle était la valeur de ces piécettes ? Pratiquement rien. Et l’amour avec lequel elles ont été offertes ? Qui pourrait mesurer cet amour ? Dieu peut. Dieu est le spectateur invisible de chacune de mes actions de chaque jour. Il est témoin de la générosité ou de l’égoïsme de mon coeur. Il m’invite à prendre le chemin de l’amour généreux. Les mages avaient déjà sacrifié beaucoup pour suivre l’étoile jusqu’à Bethléem. Maintenant ils couronnent leur voyage par la foi d’un amour généreux. Par leur exemple nous découvrons le remède à l’égoïsme et la jalousie exemplifiée par Hérode.

Dialogue avec le Christ Seigneur, merci de me donner tant d’exemples de vertu et de bonté. Ces exemples m’incitent à un amour plus généreux et à un engagement plus profond à te chercher de tout mon coeur. Comme ces saints mages, aujourd’hui je veux ouvrir le trésor de mon coeur à Jésus, essayant de l’aimer dans les grandes choses comme dans les petites, afin de lui rendre hommage pour tout ce qu’il a fait pour moi. Jésus, tu sais que je suis faible, mais toi tu es fort et ton amitié est irrévocable. Apprends-moi à t’aimer comme je devrais et à être ton témoin aujourd’hui.

Résolution Aujourd’hui je ferai trois actes de charité cachés.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales