Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : dimanche 18 février 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Christ relève la norme

Saint Luc 6, 27-38

Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. A celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu’on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Prière d’introduction Seigneur, tu sais combien j’ai besoin de toi et combien je dépends de toi pour tout. Tu connais ma faiblesse et mes défauts. Aide-moi à grandir dans la confiance et à mettre tout mon espoir en ton amour et en ta miséricorde. Apprends-moi à faire confiance tous les jours à ta puissance, à tes promesses et à ta grâce. Apprends-moi à aimer les autres comme tu m’as aimé depuis toujours. Apprends-moi à voir en chacun un frère ou une soeur et à te reconnaître comme Dieu, notre Père à nous tous.

Demande Seigneur, enseigne-moi à embrasser la pleine vérité de ton message : c’est-à-dire que je dois aimer les autres, même au point d’une charité héroïque.

Points de réflexion

1. " Je vous le dis ..." Les disciples avaient déjà du mal à suivre l’Ancienne Loi, et voici que soudainement Jésus élève encore la norme. Cela ne suffit plus d’aimer ceux qui nous aiment ; maintenant nous devons également aimer ceux qui ne nous aiment pas. C’est la nouvelle loi de l’amour, prêchée par Jésus. C’est le commandement nouveau. Une charité aussi radicale est difficile pour notre nature humaine, chargée d’orgueil et d’autojustifications. Pourtant l’évangile nous appelle à cet amour pur et désintéressé. Parfois cela va à l’encontre de notre culture et du "bon sens." Mais c’est le chemin vrai qui mène au Père. Si nous l’appelons "Père," alors cela signifie que notre prochain - qu’il soit ami ou ennemi- est notre frère et soeur en lui, parce que Jésus est mort pour chacun de nous.

2. Il est si difficile de pardonner, et d’oublier... Bien sûr, il est facile de pardonner à ceux qui nous pardonnent, ou à ceux qui sont vraiment chagrinés de nous avoir causé du tort. Il est facile d’avoir pitié de quelqu’un si cette personne est une figure sympathique. Mais quand nous devons pardonner à quelqu’un qui continue à nous faire mal et à nous blesser, il nous faut la grâce de Dieu. Jésus nous dit que nos fautes seront pardonnées seulement si nous pardonnons aux autres. Combien de fois prions-nous le Notre Père - " Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. " - sans vraiment prendre ces paroles au sérieux ? Nous devons nous connecter à la grâce divine, à sa miséricorde et à son amour, et donner le même pardon que celui que nous avons reçu. Ceci changera nos coeurs et le cœur des autres et, finalement, cela changera le monde.

3. Arrêter de tourner en rond. Il est bien difficile d’être magnanime et compréhensif envers ceux qui nous entourent. Combien il est difficile de s’élever au-dessus de la petitesse de notre esprit humain et des disputes égocentriques dans lesquelles nous nous trouvons souvent empêtrés. Mais la figure du vrai disciple, celui qui suit le Christ, est bien différente. Le disciple de Jésus cherche à propager la bienveillance et le pardon dans le monde, la réconciliation et la joie. Un tel disciple ressent une profonde paix de l’âme, sachant qu’il marche vraiment dans les pas du Christ. Il apporte l’amour même du Christ à ceux qui ont besoin d’amour et de compassion. Commençons dès aujourd’hui à devenir ce type de disciple.

Dialogue avec le Christ Jésus, accorde-moi un coeur généreux et miséricordieux, de sorte que je puisse pardonner, aimer et servir les autres comme tu le faisais. Enseigne-moi à voir les autres comme mes frères et mes soeurs en toi, et comme des membres de la famille de Dieu notre Père.

Résolution Je trouverai une personne à qui je n’ai pas encore pardonné et je trouverai la manière appropriée de me réconcilier avec elle.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales