Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mercredi 7 mars 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Régner par le service

Saint Matthieu 20, 17-28

Au moment de monter à Jérusalem, Jésus prit à part les Douze et, pendant la route, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux chefs des prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux païens pour qu’ils se moquent de lui, le flagellent et le crucifient, et, le troisième jour, il ressuscitera. » Alors la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Voilà mes deux fils : ordonne qu’ils siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père. » Les dix autres avaient entendu, et s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Prière d’introduction Seigneur, éclaire-moi pour qu’aujourd’hui je puisse apprendre de toi. Tes chemins ne sont pas mes chemins humains, c’est pourquoi j’ai besoin de ton aide et de tes conseils constants. Emmène-moi sur ton chemin jusqu’au don suprême sur la croix.

Demande Augmente en moi, Seigneur, le désir de donner ma vie pour servir ceux que tu as placés le long de mon chemin.

Points de réflexion

1. Un refrain connu. Pour la deuxième fois Jésus annonce sa mission pour sauver l’humanité au moyen de sa souffrance et de sa mort. La première fois il avait consolé trois de ses apôtres en les emmenant en haut du Mont Tabor. Ils ont été les témoins privilégiés de sa transfiguration afin de rendre plus facile l’acceptation du chemin de la croix. Cependant, ils n’ont toujours pas compris et ils n’ont pas encore accepté cette manière de suivre le Christ. La mère de deux de ses apôtres demande à Jésus des honneurs pour ses fils juste après la deuxième annonce de la croix. Est-ce que j’accepte les enseignements de Jésus tels qu’ils sont ? Est-ce que je cherche néanmoins des honneurs, autres que celui d’être davantage comme le Christ ?

2. Boire à la même coupe que le Seigneur. La mère de saint Jean Bosco a déclaré que, puisque son fils célébrait la Cène du Seigneur à la messe chaque jour, il devrait nécessairement souffrir comme Jésus. En fait, chacun des disciples du Christ est invité à boire à cette même coupe : celle de la volonté du Père. Le Père désire que des coeurs généreux, comme ceux de Jean et de Jaques, participent à la souffrance rédemptrice de Jésus. Je peux demander à Dieu de m’accorder ce que je désire ; sa réponse sera sûrement d’accepter sa volonté d’imiter le Christ.

3. Servir pour sauver. "Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus des vôtres, et mes pensées au-dessus de vos pensées."(Isaïe 55, 8-9). Nous avons naturellement l’ambition de faire mieux que les autres et de nous rendre important. Jésus nous enseigne à penser de manière surnaturelle, laissant derrière nous les manières du monde. Après tout Jésus, qui a tous les droits de réclamer l’autorité et le pouvoir, a choisi au contraire de servir et de donner sa vie afin de gagner le ciel pour nous.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te remercie pour ta patience. Tu continues à m’expliquer ta volonté, espérant que je la prendrai à coeur. J’ai besoin de ta grâce afin d’établir une bonne hiérarchie dans ma vie en donnant plus d’importance à tes paroles (les paroles de la vie éternelle !) qu’à mes inclinations naturelles et aux manières du monde.

Résolution J’essayerai d’arriver à la perfection comme Jésus nous l’a enseigné : en me mettant au service et en me sacrifiant pour les autres.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales