Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : samedi 5 mai 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La place du Père

Saint Jean 14, 7-14

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ’Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres oeuvres. Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai. »

Prière d’introduction Père, fais que nous qui sommes renouvelés par le baptême témoignions de notre foi par notre façon de vivre. Par la passion, la mort, et la résurrection de ton Fils puissions-nous un jour jouir de la joie éternelle.

Demande Seigneur, aide-moi à mieux te connaître et à connaître ton coeur.

Points de réflexion

1. Tu ne me connais pas ! Jésus s’adresse à Philippe avec étonnement et déception : " Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas ?" Comme son coeur a dû être blessé ! Après tous les miracles qu’il a accomplis, tous les démons qu’il a chassés, toutes les paroles de sagesse, toute l’attention personnelle de Jésus à chacun des apôtres, nous pourrions penser que Philippe manque de réflexion.... Mais ne sommes-nous pas semblables ? Nous en savons probablement plus sur le Christ que Philippe, ou au moins nous en avons la possibilité . Il y a des bibliothèques à notre disposition, des théologiens, les ressources d’Internet, etc., etc., en tout cela en plus du don du baptême, de la confirmation, de l’Eucharistie, et des autres sacrements. Nous pouvons tout savoir de la doctrine du Christ. Mais LE connaissons-nous ? Le mesure de notre connaissance du Christ est de voir à quel point notre vie lui est consacrée. Est-ce que nous décevons le Seigneur parce que nous n’avons aucun engagement véritable envers lui ? Quelle place donnons-lui dans notre coeur ? Dans notre vie ?

2. Croyez au moins à cause des œuvres. Le mystère de l’amour de Dieu est à l’oeuvre durant toute la vie du Christ (CEC 516 et 517) :
- par son incarnation, par laquelle, en se faisant pauvre, Il nous enrichit par sa pauvreté ;
- dans sa vie cachée qui, par sa soumission, répare pour notre insoumission ;
- par sa parole qui purifie ses auditeurs ; - par ses guérisons et ses exorcismes, par lesquels "Il a pris nos infirmités et s’est chargé de nos maladies" ; par sa Résurrection, par laquelle Il nous justifie." Vraiment tout ce que Jésus a dit, et tout ce qu’il a souffert, particulièrement pendant les dernières heures de sa condamnation, sa passion et sa crucifixion, ont eu pour seul but de racheter l’homme déchu de sa vocation originelle. N’oublions pas tout ce que Jésus a fait pour nous. N’oublions pas qu’il a fait pour montrer l’amour du Père pour toute l’humanité et pour nous réconcilier avec la Sainte Trinité. Quelle profondeur d’amour, de confiance et de foi nous devons au Seigneur !

3. Afin que le Père soit glorifié. « Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai. » Jésus ne dit pas « je vous écouterai », mais « je le ferai ». Il parle sans y mettre de conditions. Nous devons prendre cette promesse de Jésus au sérieux. Surtout quand nous prions. Prions comme Il nous l’a appris en cherchant non pas la réussite, l’argent ou d’autres biens passagers mais la générosité, la charité, la patience, l’humilité. En un mot, demandons-Lui de nous aider à devenir plus comme Lui. Parfois nous avons peur de demander parce que nous ne voulons pas être déçus et nous préférons passer sous silence nos aspirations. Cela peut même provoquer chez nous une certaine tristesse ou de l’amertume. Il faut oser demander, avec courage, confiants que Celui qui nous aime à la folie est attentif à tout moment à nos besoins. Vérifions ces quelques points : quand nous prions, cherchons-nous par dessus tout ce que Dieu veut pour nous dans notre vie ? L’avons-nous demandé avec une foi pure et une confiance totale ? Sommes-nous réellement désireux de nous charger de notre croix pour accompagner Jésus ? Cherchons à synchroniser nos coeurs avec le coeur du Christ de sorte de prier comme il prie, pour que nos prières aient les mêmes attentes que les siennes pour nous, et que nous soyons prêts à accueillir les merveilles que notre Seigneur veut nous donner par la puissance de son Esprit Saint.

Dialogue avec Christ Jésus, j’apprécie infiniment tout ce que tu as fait pour moi. Je t’offre mon obéissance à ta très sainte volonté comme signe de mon amour pour toi. Envoie ton Esprit Saint pour me guider et me raffermir dans mes efforts pour établir ton royaume dans notre société. Donne-moi le courage de persévérer dans la mission en dépit des difficultés et des épreuves qui surgissent.

Résolution Aujourd’hui je ferai un acte de charité pour quelqu’un avec lequel j’ai du mal à communiquer ou qui m’a offensé récemment.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales