Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 27 novembre 2014 - Saint Maxime de Lérins
Date : samedi 3 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Moi, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie

Saint Jean 14, 6-14

Jésus répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ’Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres oeuvres. Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai.

Réflexion

- 1. Où allons-nous ?
Le Saint Père décrit le chrétien comme un homme qui chemine vers la maison du Père. La communauté chrétienne est composée d’hommes qui, réunis dans le Christ, sont guidés par l’Esprit Saint dans leur pèlerinage jusqu’au Royaume du Père. (Gaudium et Spes I) Ce but explique et régente toutes les actions du chrétien.

- 2.Montre-nous le Père. Mu par le désir d’arriver à la maison du Père, le chrétien parcourt sa vie comme un vrai fils de Dieu. De là naît sa marche joyeuse et pleine d’espérance vers l’avenir. Les martyres, animés de ce désir, supportent les pires tourments. La raison en est claire : ils ne sont pas animés seulement par un désir humain, noble et bon, mais ils savent compter sur l’aide continuelle de l’Esprit Saint. C’est la main de Dieu qui guérit le malade, qui console l’affligé, qui fortifie le faible et qui veille à ce que celui qui s’avance dans la vie se dirige vers le Ciel.

- 3. ’Tendez vos regards vers les hauteurs et élevez-vous au-dessus de la boue de la terre, avec le seul désir des choses nobles et saintes.’ (Lettre du Père Martial Maciel, L.C. du 23 mars 1947). Jésus Christ, par sa mort et sa résurrection, nous a donné l’espérance et nous assure de son assistance. Remettons-nous sur le bon chemin. Mettons-nous en prière et demandons au Père de nous aider à vivre avec ce désir d’arriver à la fin de notre vie dans sa maison, protégés par sa miséricorde et guidés par son Esprit d’amour.

Prière

Seigneur, parfois je perds de vue la boussole qui m’oriente vers Toi. Aide-moi à me remettre en chemin, à Ta suite, avec comme unique désir d’accomplir Ta volonté.

Résolution

Ne pas m’arrêter sur un problème mais le remettre avec confiance dans les mains du Seigneur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales