Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mercredi 9 mai 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Prenons courage : Jésus est là

Saint Jean 15, 1-8

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, comme ma vie serait différente si je croyais vraiment en ta présence dans mon âme ! Les difficultés ne me feraient plus peur parce que je ressentirai ta présence. Empêche-moi de te demander des signes. J’ai besoin de ta grâce pour croire ; viens au secours de mon incroyance !

Demande Seigneur Jésus augmente ma foi en toi !

Points de réflexion

1. Je suis la vraie vigne. Jésus est la vraie vigne, et c’est seulement par cette vigne que nos âmes reçoivent la nourriture dont elles ont besoin. Nous cherchons trop souvent d’autres sources, mais nous n’en tirons rien. Pourquoi le faisons-nous ? Est-ce que nous ne nous rendons pas compte de la valeur de la grâce sanctifiante ? A quand remonte ma dernière recherche de la grâce sanctifiante dans mon âme ? Ai-je pensé à la faire croître ? Est-ce que j’essaie de la protéger, ou est-ce que j’expose mon âme dangereusement à des occasions de péché ?

2. Reste en moi, comme je reste en toi. « La grâce sanctifiante est un don habituel, une disposition stable et surnaturelle qui perfectionne l’âme pour lui permettre de vivre avec Dieu, d’agir par son amour. La grâce habituelle est la disposition permanente de vivre et agir selon l’appel de Dieu (CEC, no 2000) Quand nous entretenons une vie de grâce par la réception fréquente et digne des sacrements, Dieu vient faire sa demeure dans notre âme par la grâce sanctifiante. Dieu vit en nous et nous vivons en Lui. Comme la vie est différente quand elle est appréhendée par ce paradigme ! Le Père Marcial Maciel, L.C. écrit : « Aujourd’hui j’étais malade, j’étais triste, j’étais seul, je pleurais....et tout d’un coup je me souviens de la réalité la plus merveilleuse que nous vivons en tant que chrétiens. J’ai Dieu dans mon cœur.... Tout est résolu. Adieu solitude, adieu tristesse, adieu larmes ! j’ai tout ! Il est avec moi, il me réconforte, il va me guérir » (Lettre du 4 juin 1946)

3. En cela mon Père est glorifié, que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples. « La libre initiative de Dieu demande la libre réponse de l’homme, car Dieu a créé l’homme à son image en lui donnant avec cette liberté le pouvoir de Le connaître et de L’aimer » (CEC no 2000). La grâce dépend donc du libre don de Dieu et de ma libre acceptation de ce don par amour. Pour posséder Dieu, je dois aimer, mais l’amour n’est pas toujours facile. L’amour fait mal. L’amour est difficile. L’amour ne se trouve pas dans nos sentiments, mais dans notre volonté, parce que l’amour est un choix. Nous aimerons vraiment Dieu si nous faisons sa volonté. Comme nous le rappelle saint Jean : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. (Jn 15,10)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, fais-moi vraiment comprendre ce que signifie de vivre en toi. Permets-moi de sentir le pouvoir de ta présence dans mon âme afin que je puisse me confronter aux difficultés de la vie avec une confiance inébranlable.

Résolution Aujourd’hui je ne me plaindrai pas. J’adopterai une attitude positive, sachant que Dieu est aux commandes !



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales