Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : dimanche 1er juillet 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Choisir entre deux choses bonnes

Saint Luc 9, 51-62

Comme le temps approchait où Jésus allait être enlevé de ce monde, il prit avec courage la route de Jérusalem. Il envoya des messagers devant lui ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Devant ce refus, les disciples Jacques et Jean intervinrent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions que le feu tombe du ciel pour les détruire ? » Mais Jésus se retourna et les interpella vivement. Et ils partirent pour un autre village. En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. » Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

prière d’introduction Seigneur, aide-moi à mettre de côté toutes les distractions qui m’assaillent ce matin et à te donner toute mon attention. Aujourd’hui je ne ferai rien de plus important que de méditer sur ta bonté et ton rôle actif dans ma vie. Bien que je sois indigne de me mettre en ta présence, je fais confiance à ta miséricorde et à ton amour. En ce temps de prière je veux m’approcher de toi et apprendre à vivre davantage comme toi.

Demande Seigneur, que les choix attrayants que le monde me présente apparaissent toujours pâle en comparaison avec ceux que tu me proposes.

Points de réflexion

1. Une seule chose suffit. La tentation est un choix entre le bien et le mal. Mais parfois ce qui est plus difficile que de choisir entre ces deux choses opposées est de choisir entre deux biens. Telle est la situation dans laquelle les disciples potentiels du récit de l’évangile d’aujourd’hui se trouvent. Dans ces cas-ci, nous pourrions dire qu’un bien devient parfois l’ennemi du mieux. On doit alors être prêt à dire non à une bonne option afin d’embrasser la seule chose nécessaire. Dans l’évangile d’aujourd’hui, comme dans celle de demain, nous rencontrons des personnes qui auraient pu devenir des disciples proches du Christ, qui auraient pu même avoir été choisis pour être l’un de ses apôtres, mais ils ont été retenus par des soucis ou d’autres motifs.

2. L’amour de la patrie doit venir en second lieu. Le premier incident est la rencontre entre les messagers de Jésus et les Samaritains. Il est probable que les Samaritains avaient entendu parler des miracles opérés par Jésus et qu’ils étaient impatients de voir un signe ou de l’entendre prêcher. Mais le souci qui les retient et les empêche de suivre de Jésus est leur ‘patriotisme’. Les Samaritains et les juifs étaient des ennemis depuis des siècles et ils évitaient systématiquement tout contact inutile entre eux. Quand ils ont appris que Jésus et ses disciples étaient des juifs et se dirigeaient vers Jérusalem, leur intérêt est devenu opposition. Nous convenons que le patriotisme et la dévotion à la cause nationale sont deux bonnes choses en elles-mêmes. Mais quand le nationalisme ou les sentiments ethniques deviennent les yeux par lesquels on voit toute la réalité, y compris la réalité spirituelle et éternelle, on est en danger de perdre la perspective appropriée.

3. Une fois que tu as choisi ta route, ne regarde pas en arrière. Considérons maintenant l’homme qui veut suivre Jésus, mais qui veut aller enterrer son père d’abord. Nous ne pouvons faire autrement que de penser que nous aurions fait exactement la même chose que ce disciple potentiel. Dire adieu à sa famille, être présent dans de telles circonstances, semble être la moindre des choses. Cet homme a des valeurs élevées et un grand sens de la famille. Cependant, devant l’appel pressant du royaume de Dieu, les questions d’ordre social ou familial sont reléguées à l’arrière plan. "Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu."

Dialogue avec le Christ Seigneur, je suis distrait par tant de choses dans la vie. Quoique plusieurs des distractions que je rencontre soient légitimes, je dois apprendre à maintenir mes yeux vers toi et être confiant que tu prendras soin des soucis qui surgissent dans ma vie. Les redditions à mi-chemin ne t’intéressent pas. Tu désires tout mon cœur. Aide-moi à surmonter ma faiblesse et à ne jamais regarder en arrière. Je veux te suivre avec tout ce que je suis.

Résolution Aujourd’hui je m’engage à nouveau à vivre pour Dieu, en mettant sa volonté toujours en premier dans mes décisions, même si certains membres de ma famille ou des amis me taxent de "fanatisme" ou disent que "j’exagère ".



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales