Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Férie 30 septembre 2014 - Saint Jérôme
Date : vendredi 26 septembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La profession de Pierre

Saint Luc 9, 18-22

Un jour, Jésus priait à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? » Ils répondirent : » Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. » Et Jésus leur recommanda sévèrement de ne le dire à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué et que, le troisième jour, il ressuscite. »

Réflexion

1.« Le Messie de Dieu. » Pour Pierre, il a suffit de prononcer ces quelques mots : "Tu
es le Messie." Mais cette affirmation simple était également un acte de foi
gigantesque. Il savait que Jésus était un
homme extraordinaire. Il avait vu les miracles. Il avait eu sa propre expérience
de l’envergure personnelle de Jésus de Nazareth. Il voyait bien que Jésus était d’une dimension bien supérieure aux autres rabbis qu’il avait connus jusqu’alors.
Mais pour Pierre, Jésus aurait pu être simplement un
grand leader charismatique ou au mieux un grand
prophète. Sa profession de foi, cependant, constitue un saut qui dépasse ses espoirs les plus fous. Aucune preuve rationnelle ou visible n’a poussé
Pierre à faire cette proclamation. La certitude de Pierre était un don de
foi.

2. Nous aussi, nous avons reçu à notre baptême la semence de la foi
surnaturelle.
« Pour moi, » écrit le Père Martial Maciel, L.C., « la foi
n’est pas le simple sentiment de la présence de Dieu ou de la
volonté de Dieu dans ma vie. Pour moi, c’est me
donner, m’offrir à Dieu, me remettre à Lui aveuglément. Pour
moi, croire c’est me laisser conquérir par son amour, pour sa cause, sans réserve. Pour moi, croire c’est cheminer,
souffrir, lutter, tomber et me relever, en essayant d’être fidèle à un Dieu qui m’appelle et qui je ne vois pas. Pour moi, croire c’est m’élancer dans l’obscurité de
la nuit, en suivant une l’étoile que j’ai vue un jour et qui m’emmène je ne sais où.. Pour moi, croire c’est supporter les bouleversements, les surprises, les fatigues, les sursauts de ma fidélité. Pour moi, croire c’est me fier à Dieu et me confier en Lui. »
(10 mars 1981).

3. Comment Jésus nous invite-t-il à exercer notre foi aujourd’hui ?
Nous invite-t-il à faire un acte de foi ? Quelle est
cette chose "impossible" ("Dieu ne me demanderait jamais cela !")
que Le Seigneur est en train de nous demander ?
Rappelons-nous : Ce qui peut nous paraître un acte de foi insurmontable et impossible
peut être aussi facile qu’un seul petit pas si nous
mettons sereinement en action le don de la foi que nous avons reçu de Jésus- Christ.

Prière

Seigneur Jésus, pendant ta vie publique
tu as toujours cherché la foi chez les personnes avant de
leur accorder un miracle. Tu as progressivement emmené Tes
disciples à une foi toujours plus profonde et plus radicale. Viens au secours de ma foi faible. Donne-moi une foi si forte que jamais
rien de ce que tu me demanderas ne sera trop. Donne-moi une foi
qui fera brûler mon coeur et mon esprit d’amour pour toi.

Résolution

Aujourd’hui, je m’ouvrirai dans la prière pour permettre
à Dieu de m’inspirer ce qu’Il veut de moi. Quel que soit sa demande, je tâcherai d’y répondre en posant un acte généreux de foi vivante.





Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales