Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : dimanche 30 mars 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus ressucité nous montre la Divine Miséricorde

Saint Jean 20,19-31

C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tu viens à moi aujourd’hui comme tu t’es rendu présent à tes apôtres le soir de ta résurrection. Tu es devant moi, mais invisible à mes yeux de chair. Je te perçois par la foi. Cette foi est un don que tu me fais, un don issu de ta compassion. Ta nouvelle vie me donne l’espérance, une sécurité définitive que rien ne peut emporter. Je t’aime. Jamais plus ni la mort ni la crainte ne nous sépareront.

Demande Seigneur, montre-moi ta pitié en me donnant à croire plus fermement.

Points de réflexion

1. La paix ! La première Fête de la Divine Miséricorde pour toute l’Eglise a été instituée par Jean-Paul II le 30 avril 2000 à l’occasion de la canonisation de Sœur Faustine. Elle est depuis célébrée tous les ans, conformément aux demandes du Seigneur : « Je désire qu’elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. » (Petit Journal, § 699). Dans cet évangile, la peur règne parmi les apôtres. Ils « avaient verrouillé les portes...car ils avaient peur ». Puis, le Seigneur leur apparaît et tout est différent. Sa présence et ses paroles leur apportent la paix. Aujourd’hui encore, la paix de Jésus est le premier signe de son « inconcevable Miséricorde » envers nos cœurs inquiets.

2. Il répandit sur eux son souffle. Afin de permettre à la paix de Dieu de s’enraciner fermement dans les cœurs de ses apôtres, Jésus dit sa salutation - la "paix soit avec toi" - deux fois, la deuxième fois après leur avoir montrés ses blessures. Se rendant compte qu’ils ne sont pas capables de croire, Jésus souffle sur eux et leur donne l’Esprit Saint, l’esprit de paix. Le don de l’Esprit est le deuxième signe de la miséricorde de Jésus.

3. Saint Thomas. Thomas était absent quand Jésus est apparu aux autres apôtres. Il ne les a pas crus quand ils lui ont raconté l’apparition du Seigneur. Comment pouvait-il à croire, puisqu’il n’avait pas reçu l’Esprit Saint ? Jésus montre son amour personnel pour Thomas en lui donnant ce dont il a besoin pour croire. Ceci lui a permis de faire cette belle profession de foi : "Mon Seigneur et mon Dieu !" Jésus vient à ma rencontre et il satisfait mes besoins personnellement. L’amour personnel de Jésus est le troisième signe de sa miséricorde.

Dialogue avec le Christ Jésus miséricordieux, je te remercie du don de ta paix et d’avoir insufflé ton Esprit sur moi. Je veux vivre toujours guidé par l’Esprit Saint. Tu me donnes tout ce qu’il me faut pour croire, tu raffermis ma foi, tu es mon Seigneur et mon Dieu. Je te rends grâce pour ton infinie miséricorde envers moi.

Résolution « Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu’il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde " (Jésus à Sœur Faustine). Je tâcherai de discerner l’invitation de Dieu à maintenir mon cœur serein et paisible au milieu de mes soucis et mes inquiétudes. Je m’efforcerai à collaborer avec l’action de l’Esprit Saint pour atteindre cette paix. Pour y parvenir, je prendrai la ferme résolution de m’approcher du sacrement de la réconciliation de manière régulière désormais (une fois par mois ou une fois tous les quinze jours).



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales