Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : vendredi 21 novembre 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Embellir la maison

Saint Luc 19,45-48

Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait : "L’Ecriture dit : ‘Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits.’" Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les chefs des prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas le moyen d’y arriver ; en effet, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres.

Prière d’introduction Je te rends grâces, Seigneur Jésus, de cette occasion que tu me donnes d’être en ta présence. Que ce temps de prière soit fructueux. Conduis-moi à la connaissance de toi-même. Enseigne-moi à m’abandonner à toi afin que ma volonté soit transformée en la tienne.

Demande Seigneur, aide-moi à me vider entièrement de mes désirs égoïstes pour que tu viennes combler entièrement mon âme.

Points de réflexion

1. Ma maison sera une maison de prière. L’évangile d’aujourd’hui fait écho à celui de saint Jean de dimanche dernier (Jn 2,13-22). Voyant Jésus expulser les marchands du Temple, les juifs lui demandent un signe pour justifier son geste d’autorité. Jésus leur répond : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Le terme grec (naos) utilisé par Jésus et traduit par « Sanctuaire », ne désigne pas l’ensemble de l’édifice du Temple. Ce terme est réservé au tout petit édifice au cœur du Temple, qui abrite le saint des saints ; le lieu où Dieu réside, où il est invoqué et où il est adoré. En faisant allusion à sa résurrection (‘Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai’), Jésus affirme clairement que le véritable Temple est son Corps. Désormais la présence divine ne repose plus sur un édifice, mais sur sa Personne. Et tout cela, il l’est en tant que Fils, puisqu’il désigne le Temple comme la Maison de son Père. Si le Fils chasse les marchands et les changeurs de la Maison de son Père, c’est donc que celui-ci n’est plus honoré par ce genre de sacrifice. Ce que le Père attend désormais, c’est le respect d’un cœur filial, qui manifeste son amour par son obéissance et son dévouement.

2. L’amour de ta maison fera mon tourment. (Jn 2,17) Ayons à cœur de cultiver nous aussi un saint zèle pour protéger la maison de Dieu. Nous sommes tellement habitués à son amour plein d’indulgence pour nous - amour que nous acceptons naturellement- que nous oublions ou négligeons de défendre ses droits. La nouveauté de l’enseignement du Christ transforme les cœurs en temples vivants de Dieu. Il habite en nous comme dans un temple vivant. Comme le dit Saint Paul, nous sommes « le Temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en nous » (1 Co 3). Mettons-nous de l’enthousiasme à garder le temple de notre personne loin des impuretés du monde ? Voyons-nous quelle injustice nous commettons quand nous faisons entrer dans le temple de notre cœur des soucis purement terrestres et des pratiques de péché ? Si le zèle pour la maison du Père nous préoccupe, est-ce que nous avons souvent recours aux sacrements comme moyens de nous purifier de tout ce qui n’est pas digne de lui ?

3. La caverne de bandits. L’âme qui recherche la sainteté trouvera sans cesse des pièges sur son chemin : distractions, découragements, peur d’y mettre le prix, inconstance, pour ne nommer que ceux-là. Notre nature blessée cherche à étouffer nos bonnes résolutions de chercher à vivre la sainteté. Par conséquent, cette vie avec le Christ doit être constamment cultivée, tout comme une relation amoureuse humaine. L’amour engendre l’amour. La médiocrité, elle, nous porte graduellement à perdre la ferveur. Ne relâchons pas nos efforts. Chaque jour nous devons nous accrocher aux paroles du Christ, l’entendre redire dans nos cœurs ses paroles qui nous sauvent, et faire tout pour lui être agréable dans ce que nous entreprenons.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, enlève de ma vie tout péché, et plus particulièrement ce qui éloigne le plus mon cœur de toi et ces choses auxquelles je suis attachées. Je veux te les offrir pour que Tu me purifies, pour que Tu restaures en moi la vie de la grâce et que Tu me conduises sur les grands chemins de la sainteté.

Résolution Je rechercherai dans ma vie les domaines où la médiocrité s’est installée et je prendrai des moyens concrets pour la déraciner.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales