Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : jeudi 30 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le règne de Dieu est tout proche

Luc 10, 1-12

Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N’emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route. Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ’Paix à cette maison.’ S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu’on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : ’Le règne de Dieu est tout proche de vous.’ Mais dans toute ville où vous entrerez et où vous ne serez pas accueillis, sortez sur les places et dites : ’Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds, nous la secouons pour vous la laisser. Pourtant sachez-le : le règne de Dieu est tout proche.’ Je vous le déclare : au jour du Jugement, Sodome sera traitée moins sévèrement que cette ville.

Prière d’introduction
Père tout-puissant, je t’offre cette prière en union avec ton fils Jésus-Christ. Tu es vraiment présent et que tu as une grâce spéciale à me donner à travers cette méditation. Marie, aide-moi à prier et à m’approcher Dieu de plus près pendant cette méditation.

Pétition Seigneur, dans cette prière je voudrais demander la grâce d’être vraiment docile à ta volonté pour moi en tant que catholique et apôtre dans le monde d’aujourd’hui.

Points de réflexion

1. Il les envoya deux par deux devant lui. Saint Luc a été le compagnon de saint Paul dans ses voyages apostoliques, comme nous pouvons le lire dans les « Actes des Apôtres". Dans l’évangile d’aujourd’hui, le Christ envoie ses disciples deux par deux pour prêcher le message du Royaume de Dieu. Nous, disciples du Christ, nous sommes aussi les messagers de la Bonne Nouvelle. Pour une telle mission Dieu a voulu choisir dans ce monde des personnes pour annoncer sa parole et, par leur exemple, donner un témoignage de la venue du Christ. Soyons persuadés que nous aussi nous sommes parmi ces personnes choisies par Dieu. Dans son message du mercredi 23 juin 2004, le pape Jean-Paul II le confirme : "Tous les baptisés sont appelés à donner le Christ au monde ...Nous devons chacun selon ses forces et sa vocation, apporter le Christ au monde d’aujourd’hui. Soyez forts dans le Seigneur". Est-ce que je suis prêt à suivre ? Quelles inspirations est-ce que j’ai reçues ? Comment est-ce que je peux suivre Jésus et relever le défi ?

2. Jésus nous invite. Cette invitation à le suivre et à nous mettre à son service est aussi forte aujourd’hui qu’elle l’était pour les soixante-douze disciples ! Nous annonçons la paix et le salut apportés par Dieu aux hommes il y a 2000 ans, mais nous devons renouveler ce message tous les jours de notre vie. Notre mission est de faire en sorte que toutes les personnes qui nous rencontrent sentent en elles-mêmes la rédemption apportée par le Christ. Pour ce faire, nous dit le Père Maciel, L.C. , « Il est absolument nécessaire que la foi arrive à pénétrer toute l’étendue de la vie de la personne, sa profession, sa famille et son entourage, ses relations sociales, ses moments de distractions. ... il faut travailler pour que ce Règne d’amour, de vérité, de vie, de grâce, de paix arrive dans ce monde, dans les différentes structures sociales, économiques, professionnelles et familiales » (Ma Vie, c’est le Christ, n. 77 et 84). Il ne peut y avoir de parenthèses ou de moments de relâche dans notre effort pour annoncer la bonne nouvelle de l’amour du Christ aux hommes.

3. N’ayez pas peur ! Or, Dieu nous avertit que le monde où nous vivons est souvent fermé au message chrétien de vérité et d’amour. Jésus nous assure : « rien ne pourra vous faire du mal ». Alors, de quoi aurions-nous peur ? Le Père Maciel, L.C. nous dit : « Celui qui n’a pas peur, celui qui lui ouvre les portes de son coeur, sait quel bonheur il reçoit en le suivant, même s’il sait aussi qu’il faut porter quotidiennement sa croix. » (Ma Vie, c’est le Christ, n 48) Jésus a promis d’être avec eux — et donc avec nous — jusqu’à la fin du monde. Par conséquent il les encourage à être courageux même face à l’échec apparent. De la même manière, nous ne devons pas être découragés quand beaucoup rejettent le message évangélique. Nous devons secouer la poussière de nos pieds et avancer pour proclamer le royaume de Dieu !

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu appelles les ouvriers à ta moisson aujourd’hui comme pendant ta vie sur la terre. Que bon nombre d’entre nous suivent ton appel comme prêtres, hommes et femmes consacrés et apôtres de toute sorte. La moisson est grande, mais les ouvriers sont peu nombreux. Envoie plus de travailleurs, Seigneur. Envoie-moi ! Tu sais que je veux te servir, mais tu connais également ma faiblesse. Je fais confiance à ta grâce pour me soutenir. Avec toi toutes choses sont possibles !

Résolution Je promets, Seigneur, de prier pour des vocations aujourd’hui. La meilleure prière que je peux faire est l’offrande de moi-même : "non pas ma volonté, mais la tienne !"



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales