Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : vendredi 1er octobre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

Luc 10, 13-16

En parlant aux soixante-douze disciples, Jésus disait : « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil, et se seraient assis dans la cendre en signe de pénitence. En tout cas, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous lors du Jugement. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Celui qui vous écoute m’écoute ; celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus-Christ, merci de m’accorder ce temps de prière. Quel grand cadeau ! Accorde-moi une foi plus profonde en ta présence de sorte que ma prière soit vraiment un moment d’union avec toi. Je sais que tu es avec moi et que tu as une mission spéciale pour moi. Accepte l’offrande de moi-même et emploie-moi comme ton instrument aujourd’hui.

Pétition Seigneur Jésus, accorde-moi la grâce d’une confiance profonde et inébranlable en toi, en dépit de mes imperfections et de mes faiblesses. Donne-moi une confiance identique à celle de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

Points de réflexion

1. Jésus est de notre côté. " Malheureuse es-tu, Corazine !" Pourquoi le Christ est-il si fâché avec ces villes ? Il est fâché parce qu’elles ont refusé l’annonce du royaume de Dieu. A cause de leur dureté de cœur, elles ont refusé d’écouter les soixante-douze missionnaires. Il leur a offert le salut et l’accès immédiat à son royaume, pourtant elles ont refusé. Les temps n’ont pas changé. Aujourd’hui le Christ parle à l’Eglise et au monde par l’intermédiaire des catholiques fidèles qui prient et travaillent pour accomplir leur mandat missionnaire. Néanmoins, beaucoup de coeurs endurcis rejettent la Bonne Nouvelle. Notre plus grande consolation est de savoir que Jésus-Christ est avec nous dans l’Eglise, en son vicaire sur terre, et plus particulièrement dans l’Eucharistie. Peu importe le rejet que nous subissons en proclamant l’évangile, Jésus est avec nous.

2. Représenter le Christ. Dans les moments les plus difficiles, Jésus nous offre les plus grands dons. Face à ces villes impénitentes et au rejet de la Bonne Nouvelle, Jésus réitère son amour pour ses disciples les plus proches. Il leur fait tellement confiance qu’il les érige en ses représentants personnels : " Celui qui vous écoute m’écoute." Il leur fait tellement confiance qu’il les nomme représentants personnels du père : "et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé." Quelle confiance Jésus fait à ceux qu’il a choisis ! Chaque baptisé est investi comme représentant de Jésus-Christ et de Dieu le Père. La mission est grande, peut-être bien au delà de nos possibilités, mais elle est vrai. Comment est-ce que je peux représenter le Christ aujourd’hui ?

3. L’Amour au coeur de l’Eglise. Thérèse de l’Enfant Jésus est un grand exemple de quelqu’un dont la confiance totale en Dieu l’a menée à être un instrument merveilleux de son amour. Elle, comme bon nombre d’entre nous, a désiré faire de grandes choses pour le Christ, mais elle a rencontré beaucoup de limitations à ses grands élans : une mauvaise santé, des possibilités personnelles réduites, et les murs du cloître. Sainte Thérèse s’est rendue compte qu’avec Jésus tout est possible. Après avoir cherché longtemps sa mission, elle s’est finalement rendue compte que sa mission, était d’être « l’Amour au coeur de l’Eglise ». Elle pourrait être un grand missionnaire en acceptant humblement la volonté de Dieu dans sa vie quotidienne et en accomplissant ses devoirs ordinaires avec un amour extraordinaire et en totale union avec le Christ. Sainte Thérèse est devenue, avec saint François Xavier, patron des missionnaires. Il n’y a rien qui puisse nous empêcher d’être de grands missionnaires, nous aussi !

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, d’éclairer mon esprit avec ton évangile et de fortifier mon coeur avec ta grâce. Je crois en la mission à laquelle tu m’as appelé. Je crois qu’il est toujours possible de t’aimer dans tout ce que je fais. Je crois que ce "petit chemin" peut me permettre d’être un missionnaire à tout moment. Il me permet de transformer tout ce que je fais en actes d’amour pour toi et pour mes frères et soeurs. Aide-moi à infuser un amour ardent pour toi dans toutes mes actions.

Résolution Seigneur, aujourd’hui je promets de t’offrir consciemment une épreuve, une difficulté, une déception ou la réalisation parfaite d’un de mes devoirs comme manière de participer à ta mission d’amour. Donne-moi la grâce d’accomplir cette résolution.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales