Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mardi 23 novembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Regardons notre route

Saint Luc 21 , 5-11

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. »

Prière d’introduction
Seigneur, je te loue car tu dis toujours la vérité. Aide-moi à comprendre tes enseignements et à les appliquer à ma vie de tous les jours. Aide-moi à ne pas les garder pour moi, mais à les partager avec d’autres.

Pétition Seigneur, aide-moi à prendre ma croix et à te suivre chaque jour.

Points de réflexion

1. Tout sera détruit. Les paroles de Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui sont impressionnantes. Il s’agit d’un thème qui suscite naturellement une grande curiosité. La question de notre avenir personnel et de la fin du monde éveille en chacun un grand intérêt.
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » C’est évident que des paroles prophétiques d’une telle force, et venant de la bouche du Maître, ont suscité beaucoup de questions chez les disciples. Nous aussi, nous nous demandons spontanément ces mêmes questions : ‘Comment cela arrivera-t-il ? et comment saurons-nous que cela va arriver ?’ Nous voudrions tous connaître le quand et le comment de ces prophéties.

Pourtant, les paroles de Jésus ne sont pas si simples à comprendre. Une grande partie de la littérature prophétique, apocalyptique et eschatologique d’Israël emploie un langage symbolique et des images qui ne sont pas faciles à interpréter. Un des caractéristiques du genre apocalyptique est la juxtaposition des différents plans historiques. Dans ce récit, le Seigneur commence en parlant de la destruction proche du Temple de Jérusalem, puis il évoque la fin des temps en général. Il évoque des ‘signes’ qui n’explique pas en totalité ce dont il parle. D’un côté, il fait une allusion claire à la destruction du temple de Jérusalem comme signe de la fin des temps et de la nouvelle création qui s’établira au milieu du feu, des tremblements de terre, des épidémies de peste et de famine, et de faux prophètes. Le temple de Jérusalem a effectivement été complètement détruit quatre décennies plus tard. Mais, d’un autre côté, Jésus parle d’évènements qui se sont produits à chaque époque, tout au long de l’histoire. Même plus, il semble que les luttes et les persécutions augmentent de plus en plus. Le 20e siècle, qui vient de finir, a été le siècle le plus meurtrier avec 2 guerres mondiales, de multiples guerres régionales, et le plus grand nombre de martyrs dans toute l’histoire de l’Eglise. Mais Jésus nous dit : « ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »

2. Ne vous laissez pas égarer. Jésus s’exprime de cette manière pour qu’à la fois nous comprenions, et que nous ne comprenions pas tout. C’est une des caractéristiques du mystère de la foi. Nous pressentons quelque chose, nous avons une intuition, mais la majeure partie de la réalité est cachée à nos yeux. Le Seigneur fait cela pour que nous comprenions que la fin des temps se situe dans l’ ‘aujourd’hui’ de notre vie. La fin des temps est déjà présente car le seul moment certain est le temps présent - le temps de notre conversion.

Chaque jour est un défi et nous donne l’occasion de prouver notre fidélité au Christ. Ne nous égarons pas en faisant des conjectures sur le quand et le comment de l’avenir inconnu et sur la fin des temps que nous ne verrons probablement pas pendant notre vie. Plutôt, concentrons notre attention et engageons tout notre être à vivre fidèlement le moment présent. Ce que Dieu nous demande de vivre aujourd’hui est une attitude d’espérance et de persévérance, un engagement silencieux, plein d’amour, la fidélité à l’Eglise et à notre devoir d’état. Ni plus, ni moins.

3. Nous savons où nous allons et nous nous y préparons. C’est en gardant à l’esprit notre futur dans la vie éternelle, que nous saurons mieux appliquer au présent la règle de notre foi pour une conduite plus juste. Nous poser des questions comme : « Dans l’éternité, comment aurais-je voulu vivre le jour d’aujourd’hui, cette relation avec telle personne, cette situation de travail ? » peut nous aider à vivre toujours plus dans la charité. Parce qu’effectivement, même si ce monde passe, « la charité et ses œuvres demeureront » et comme nous le rappelle le Concile : « les valeurs de dignité, de communion fraternelle et de liberté, tous ces fruits excellents de notre nature et de notre industrie, que nous aurons propagés sur terre selon le commandement du Seigneur et dans son Esprit, nous les retrouverons plus tard, mais purifiés de toute souillure, illuminés, transfigurés, lorsque le Christ remettra à son Père un Royaume éternel et universel » (Gaudium et Spes, 39).

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, je veux être un disciple authentique. Je veux mener une vie véritablement chrétienne et sainte. Aide-moi à porter un témoignage public de ma foi dans le monde d’aujourd’hui : par ma prière, ma charité, la pureté de mes actions , et par le don généreux de moi-même aux autres.

Résolution
Aujourd’hui, je vivrai en tout comme si c’était le dernier jour de ma vie.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales