Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mardi 29 mars 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Des larmes de douleur aux larmes de joie

Saint Jean 20, 11-18

Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l’intérieur, tout en larmes, et, à l’endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l’a mis. » Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi, j’irai le reprendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs. Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. »

Prière d’introduction Seigneur, donne-moi une grande espérance dans la Résurrection. Parfois je suis immergé dans mes propres activités et je ne perçois pas ta présence affectueuse dans ma vie. Quand ma foi est faible, accorde-moi un amour qui ne sera pas satisfait jusqu’à ce qu’il demeure en toi.

Pétition Seigneur, accorde-moi une foi vivante, active et fructueuse.

Points de réflexion

1. Aveuglé par l’amour. Marie ‘tout en larmes’, pleure. Saint Jean précise que " Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. " (Jean 20,9). La réalité de la Résurrection n’était pas encore entrée dans l’esprit, et encore moins dans le coeur de Marie, elle est donc restée à pleurer devant le tombeau du Christ. Contemplons cette scène émouvante qui montre l’amour profond de Marie pour notre Seigneur. Même les anges n’ont pas pu la consoler avec leur interrogation : "Femme, pourquoi pleures-tu ?" Admirons son amour, imitons son amour, voulons ce qu’elle a voulu : être avec son Seigneur, toujours ! Que notre amour pour Jésus-Christ nous donne le même courage dans l’amour que celui dont Marie a fait preuve au tombeau.

2. Ils lui avaient pris l’Amour. Pauvre Marie ! Les souffrances de sa vie étaient médiocres et sans intérêt. On ne sait quels évènements, le désespoir peut-être, l’avait conduit à une vie de prostitution. Sa dignité perdue, son âme vide est devenu un asile pour les diables errants : saints Luc et saint Marc nous dit qu’elle avait été ‘libérée de sept démons’. Des hommes sans valeurs ni scrupules ont volé sa dignité au lieu de la respecter et la protéger. Les démons l’ont possédée dans le seul but de l’asservir dans un état de malheur, fruit de son péché. Le monde, la chair et le diable n’ont vu en elle que mépris et une occasion de profiter égoïstement. Jésus a porté sur elle un autre regard et il l’a aimée d’une autre manière. Il a redonné un sens à sa vie et maintenant, devant le tombeau vide, elle est effrayée de voir que celui qui l’avait fait renaître à l’amour, le véritable amour, avait disparu. Son coeur est déjà brisé par l’horreur d’avoir vu son Seigneur maltraité, battu et crucifié la veille. Toutes ces pensées jaillissent de son esprit, la faisant dire, " On a enlevé le Seigneur mon Maître." Partageons la profondeurs de son sentiment de solitude : " et je ne sais pas où on l’a mis."

3. "Pourquoi pleures-tu ? " Nous pleurons quand nous perdons quelque chose- ou quel qu’un- qui nous tient à cœur. Comme Marie, nos larmes son dues à ce ou à celui pour lequel nous sommes disposés à donner notre vie. L’amour de Marie était profond, réel, vivant. Elle pleurait son Seigneur. Jésus, ému par la démonstration de tant d’amour, ne la laissera pas dans un tel état. Jésus lui parle. C’est lui maintenant qui lui demande, "pourquoi pleures-tu ?" Avec cette interpellation tout en douceur, c’est comme si Jésus lui disait, "les péchés commis dans le passé n’auront plus de pouvoir sur toi, ni les hommes cruels, ni le diable. Même la mort n’aura pas le dernier mot. Ne laisse pas les blessures et les fautes de ta vie passée troubler ta foi et mettre en péril ma promesse. Je suis ici : je suis la Résurrection, le Chemin, la Vérité et la Vie ! Le péché, les hommes mauvais, le diable, et la mort pourront bien revendiquer leur droit sur toi, mais ils ne t’auront pas, parce que tu es à moi ! Je t’ai acheté au prix de mon propre sang ; j’ai donné ma vie pour toi, mon ami !" Jésus-Christ exprime cette grande vérité avec la prononciation simple et tendre de son nom : "Marie." Oui, Jésus nous connaît personnellement et nous aime d’une manière personnelle. Réveillons-nous ! Ecoutons sa voix qui nous appelle. Croyons en la vérité de la Résurrection. Croyons en Jésus !

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu me montres le chemin de la vie éternelle. Attire-moi encore plus près de toi, avec confiance et sans craindre la croix, quelque soit sa forme ou sa nature. Je renouvelle ma foi en toi, Seigneur, car je suis sûr que ‘ni la mort ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l’avenir, ni les astres, ni les cieux, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur.’(Romains 8, 38).

Résolution J’irai vers un ami que mon mauvais exemple ou mon manque de sang-froid a éloigné et je tâcherai de me réconcilier par un acte généreux de charité et de compréhension.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales