Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : mercredi 1er juin 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Une idée juste de la vie éternelle

Saint Marc 12, 18-27

Des sadducéens - ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection - viennent trouver Jésus, et ils l’interrogeaient : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une femme, mais aucun enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Il y avait sept frères ; le premier se maria, et mourut sans laisser de descendance. Le deuxième épousa la veuve, et mourut sans laisser de descendance. Le troisième pareillement. Et aucun des sept ne laissa de descendance. Et finalement, la femme mourut aussi. A la résurrection, quand ils ressusciteront, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? » Jésus leur dit : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, en méconnaissant les Écritures, et la puissance de Dieu ? Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne se marie pas, mais on est comme les anges dans les cieux. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment Dieu lui a dit : Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes complètement dans l’erreur. »

Prière d’introduction Seigneur, merci de me donner à vivre un nouveau jour. Merci de toutes les grâces que tu veux me donner aujourd’hui, particulièrement pendant ce temps de prière. Aide-moi à tout laisser de côté pour me concentrer sur ta volonté pendant ces quelques minutes. Seigneur, accorde-moi de faire un acte de foi sincère en toi et en ta résurrection. Aide-moi à avoir plus d’espérance en ta miséricorde afin de comprendre que je ne suis pas seul et que je ne peux rien faire seul. Apprends-moi à t’aimer de tout mon cœur afin d’être toujours plus le généreux et prêt à accomplir ta sainte volonté.

Demande Seigneur, enseigne-moi ce qui m’attend au ciel et montre-moi combien j’ai besoin de toi et de ta miséricorde.

Points de réflexion

1. Ils sont venus pour l’interroger. Les Sadducéens sont venus pour interroger le Christ. Leur intention était de surpasser les Pharisiens qui ont essayé de le piéger avec une question au sujet des impôts à payer à César. Ils cherchent un motif pour l’arrêter et pour le mettre à mort mais ils n’ont pas encore trouvé d’occasion. Ils savent que le Christ est considéré comme un maître en moral partout où il va, ainsi ils viennent lui poser une question de morale. Aujourd’hui l’humanité cherche des réponses à beaucoup de questions vitales : qui sommes- nous, où allons-nous, etc... Quand j’ai des questions, qui est-ce que j’interroge ? Est-ce que pour les questions de morale, je m’adresse au Christ et à son Eglise pour trouver la réponse ? Est-ce que je consulte le Catéchisme de l’Eglise Catholique ou les enseignements du Magistère ?

2. A quoi cela va-t-il ressembler ? Beaucoup de personnes évitent de penser à la mort, et ainsi ils se privent de l’occasion de regarder au delà de la mort et de se demander ce qui les attend. Les Sadducéens ne croyaient pas en la résurrection, et ils se fondaient sur les réalités terrestres pour se faire une idée du ciel. Jésus-Christ leur indique que dans le ciel, ‘on ne se marie pas’. Il veut dire par là qu’avec la résurrection, les vieilles lois de la vie physique ne nous limiteront plus. Nous serons comme les anges qui voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. Le ciel, c’est la vie éternelle avec Dieu, un état de bonheur suprême et définitif, l’objet véritable des aspirations les plus profondes de l’homme. Est-ce que je me passionne pour le ciel ? Est-ce que je me rends compte que Dieu m’appelle pour vivre avec lui pour toute l’éternité ?

3. Le Dieu des vivants. Jésus cite le livre de l’Exode (ch. 3,v. 6), pour démontrer la vérité de la résurrection. Si Dieu est toujours le Dieu de ces patriarches, cela signifie qu’ils sont vivants, parce que le Dieu vivant est le Dieu des vivants et non pas des morts. Si les patriarches sont vivants, alors la thèse de la résurrection est vraie. Est-ce que je cherche à faire grandir ma foi en ce qui m’attend après la mort ? Est-ce que je crois la phrase de saint Paul : que Dieu m’a préparé un monde différent et merveilleux « que personne n’a vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le coeur de l’homme n’a pas imaginé. » ? (1 Corinthiens 2,9).

Dialogue avec le Christ Seigneur, je reconnais avoir besoin de ta grâce pour recevoir la couronne du Ciel. Aide-moi à être authentique dans ma foi catholique. Aide-moi à m’efforcer de tout mon être à vivre en état de grâce et à rester en ta présence à chaque moment de chaque jour. Que mes actions, mes décisions et toute ma manière de vivre reflètent ma foi en cette nouvelle vie m’attend.

Résolution Aujourd’hui, je prierai une dizaine de chapelet pour les âmes du purgatoire.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales