Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : lundi 13 juin 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Je veux voir l’invisible

Saint Matthieu 5, 38-42

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu’il a été dit : Oeil pour oeil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter. »

Prière d’introduction Seigneur, je veux voir l’invisible. Je crois que tu demeures vraiment dans mon voisin, bien que je ne te voie pas clairement. J’espère en ta miséricorde et en ta bonté, parce que je sais que tu me traiteras de la manière dont je traite les autres. Je t’aime, Seigneur, parce que tu m’as aimé le premier, et tu me donnes ton exemple d’amour : le don de soi-même.

Demande Seigneur, enseigne-moi à aimer comme tu as aimé, c’est-à-dire sans jamais rien chercher pour moi-même mais en me donnant entièrement aux autres.

Points de réflexion

1. " Vous avez appris qu’il a été dit : Oeil pour oeil, dent pour dent." Nous avons appris que, "la vengeance est un plat qui se mange froid," Mais le Christ nous dit d’aimer même ceux qui nous calomnient, nous accusent faussement, nous persécutent et nous manipulent. Ceci semble complètement contraire à ce que nous voyons dans la société aujourd’hui, où nous pouvons parler mal de ceux qui nous ont offensés, ou de ceux qui nous ont mal compris, ou même de ceux qui sont plus faibles que nous. Jésus nous demande d’examiner nos coeurs sincèrement : Est-ce que je participe aux commérages ? Est-ce que je ridiculise les autres derrière leurs dos ? Ou est-ce que je pense mal de ceux qui m’entourent ?

2. " Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui." Encore ici, l’enseignement radical de Jésus nous étonne. On dirait qu’il demande à ses disciples tout ou rien. " Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. " Le simple fait de ne pas penser parler mal des autres ne console pas le coeur du Christ. Il veut que nous nous mettions en action : plus que ne pas parler mal, parler positivement des autres. Plus que de ne pas désirer voir les autres échouer, agir pour aider les autres à réussir. Plus que de s’attrister sur le sort des pauvres, des malades et des âmes perdues dans le péché, prendre des mesures concrètes pour les aider, les consoler, les remettre sur le droit chemin.

3. " Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter." Jésus nous a appris comment aimer. Aimer n’est pas passif. Ce n’est ni un sentiment ni un état d’âme. L’amour est avant tout une action. L’amour est don de soi, donation. L’amour donne et en même temps, exige. L’amour qui ne fait pas mal n’est pas l’amour. Jésus est mort sur la croix par amour pour nous - jusqu’où va mon amour pour lui ? Et pour les autres ? Il est là : dans nos voisins, dans notre famille, dans nos amis, dans nos ennemis, dans les étrangers et dans ceux qui sont dans le besoin : les veuves, les orphelins, les malades les sans-abri, les prisonniers. Qu’est-ce qu’ils me demandent et quelle est ma réponse ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, apprends-moi à aimer ! Ton amour pour moi est étonnant, tant ton coeur brûle pour moi et pour les âmes. Je veux répondre à cet amour, avec un amour aussi fort que le tien. Tu m’as donné le nouveau commandement juste avant ta passion et ta mort, "aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé." Je sais que cela veut dire, "m’oublier moi-même et chercher à servir mes frères, comme moi, je me suis oublié pour toi."

Seigneur, je veux me donner, mais les sentiments crient "je ne peux pas !" Aide-moi à faire confiance aux vertus théologales que tu as semées dans mon âme : Je crois que tu me soutiendras quand je saute le pas et je m’oublie. J’espère que tu me traiteras comme j’ai traité les autres, comme tu as promis. J’aimerai mon voisin en me mettant à son service, parce que je sais que de cette manière, je t’aime toi.

Résolution À partir d’aujourd’hui, Seigneur, je ne me laisserai plus jamais aller à la tendance naturelle de rapporter des commérages, de calomnier, ou de ridiculiser les autres.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales