Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : jeudi 14 juillet 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Des fardeaux légers

Saint Matthieu 11, 28-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau, et moi, je vous soulagerai. Prenez sur vous mon joug , devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Prière d’introduction Aide-moi, Seigneur Jésus, à te connaître plus intimement aujourd’hui et à te suivre de plus près.

Demande Jésus, doux et humble de coeur, rends mon coeur semblable au tien.

Points de réflexion

1. Savoir reconnaître mes fardeaux.
La vie tend à nous écraser. Il y a des fardeaux qui viennent de fausses attentes que nous ou d’autres personnes avons crées. Les tentations, ajoutées à nos faiblesses, nous assaillent. Le souvenir d’infidélités passées et la pensée des défis à venir sont des combats qui peuvent nous opprimer. La vie de la maison et de la famille peuvent être également source de tension. Il faut bien reconnaître que la vie comporte des fardeaux et les paroles de Notre Seigneur auront alors pour nous un véritable attrait.
Nous sommes avides de paix. Nous sommes assoiffés de sérénité. Nous appelons de tout coeur ce silence nécessaire à l’harmonie intérieure.

2. Jésus seul donne le vrai repos.
Jésus, lui, les connaît bien nos fardeaux. Il connaît les labyrinthes que nous nous construisons et dans lesquels nous désespérons. Il connaît nos incessants soucis et les hésitations de notre coeur. Lui seul peut nous apporter le repos et la paix que nous cherchons. Tout ce que j’ai à faire c’est d’aller au Christ : « Viens à moi, venez à moi ». Cela veut dire qu’il faut diriger mes pas vers lui et oublier mes prétextes et mes faux problèmes. Curieusement, je peux parfois devenir si attaché à mes fardeaux et à mes difficultés que je ne veux pas aller vers le Christ. Je préfère demeurer où j’en suis, m’apitoyant sur ma personne plutôt que d’accepter l’invitation au repos que me fait le Christ.

3. « Je suis doux et humble de cœur. »
L’esprit du monde nous fait croire que la puissance est dans la sécurité. Les plus importants, les plus puissants sont ceux qui commandent aux autres. Ils manquent de considération, ils n’en font qu’à leur tête et font plier tout le monde selon leur volonté. Jésus nous montre que ceux-là font preuve d’une effroyable faiblesse. La vraie force se révèle dans la douceur, l’amabilité, la gentillesse, dans l’humilité du coeur.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, merci de tes paroles encourageantes. Aide-moi à porter ton doux et léger fardeau et à me décharger des faux fardeaux de ma vie.

Résolution J’éviterai soigneusement aujourd’hui de m’apitoyer sur mon sort. Toutes les difficultés, je les accepterai sereinement sachant le Christ à mes côtés.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales