Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : dimanche 25 septembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Se convertir non en paroles, mais en actes

Saint Matthieu 21, 28-32

Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : ’Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne.’ Celui-ci répondit : ’Je ne veux pas.’ Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : ’Oui, Seigneur !’ et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ». Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole. »

Prière d’introduction Seigneur, merci de me donner l’occasion de prier et pardonne-moi quand je ne fais pas l’effort nécessaire. Je sais que tu m’aideras à rendre fécond ce moment de prière.

Demande Seigneur, aide-moi à te voir à l’oeuvre dans tout ce qui m’entoure.

Points de réflexion

1. Foi et conversion. Redonner la vue aux aveugles, nourrir des foules, guérir des lépreux, sont des miracles impressionnants. Le Christ a fait tout cela. Mais ce qu’il y a eu de plus étonnant, ce furent les conversions. Si Jean a pu conduire des hommes sur le « bon chemin », on peut à peine s’imaginer l’impact que Jésus a eu, lui, sur les âmes. Les pécheurs les plus endurcis, - les collecteurs d’impôts et les prostituées,- trouvèrent de l’espoir dans les paroles de Jésus, nombre de fils et de filles prodigues retournèrent à la maison du Père grâce à son appel au repentir et à une guérison spirituelle. Mais le pessimisme aveugle et entêté des Pharisiens les empêcha de reconnaître la bonté inexprimable de Jésus. Nous ne devrions jamais perdre espoir pour l’âme pour laquelle on prie.

2. La mort de Jean Paul II, un signe pour le monde. Le fait de voir des milliers de personnes affluées à Rome pour dire un dernier adieu à Jean Paul II, nous a rendus fiers de notre catholicisme. En notre temps, nous sommes des témoins privilégiés de la puissance de l’Evangile, tout comme à l’époque de Jésus quand les foules le suivaient partout, écoutant ses paroles de miséricorde. Les medias, frappés d’étonnement et surpris par l’ampleur de l’événement, nous ont retransmis des centaines d’heures images et d’entrevues émouvantes. C’était un délice d’écouter aux nouvelles du soir une leçon de catéchisme sur un des aspects de la vie du pape Jean Paul ou de l’Eglise. Il faut y voir là un dessein providentiel de Dieu. Si ce pape avait quitté son poste plus tôt à cause de sa santé déclinante, l’humanité aurait été privée de vivre ensemble le moment de son départ définitif.

3. Puisque vous en voyez les fruits, qu’est-ce qui vous retient ? Cela suscite une question, plus à propos et plus personnelle : qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
Les Pharisiens restaient fermement attachés à leurs préjugés sur le Christ ; leur manque d’adhésion positive était compréhensible. De la même façon, on peut s’attendre à ce que les « sécularistes », -ceux qui demeurent attachés au monde,- continuent à combattre sans répit les valeurs de l’Evangile. Mais nous ? Nous qui avons vu les fruits de la vie de Jean Paul II, notre premier grand pas devrait être un énergique engagement envers la sainteté. Plus que tout autre chose, Jean Paul II a été un combattant- priant qui a gagné des victoires à genoux. Il a aussi été un homme d’action, toujours à l’affût de nouvelles initiatives, rempli de confiance dans la puissance de Dieu. C’est à notre tour de jouer.

Dialogue avec le Christ Seigneur, aide-moi à ne pas me contenter d’être un animateur timide, trop effacé, dans l’Eglise. Tu veux que je sois au milieu des troupes, dans la bataille. Aide-moi à être plus confiant dans ta puissance et ta grâce.

Résolution Je me porterai volontaire pour une activité d’évangélisation dans ma paroisse ou dans quelqu’autre apostolat.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales