Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : jeudi 3 novembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le bon Pasteur

Saint Luc 15, 1-10

Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; il leur dit : ’Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit : ’Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !’ De même, je vous le dis : Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Prière d’introduction Seigneur, tant d’âmes trouvent facile de s’approcher de toi.

Demande Aide-moi à rechercher avec ténacité la sainteté personnelle qui me permettra d’attirer beaucoup d’âmes et de les conduire vers toi.

Points de réflexion

1. Un homme pas comme les autres. « Quel homme parmi vous ne quitterait pas les quatre-vingt-dix-neuf....? » La réponse à cette question n’est peut-être pas aussi évidente aujourd’hui. La production de masse, le pragmatisme et une éthique relativiste ont rendu notre monde impersonnel, indifférent à autrui. Il n’y a probablement pas beaucoup de bergers aujourd’hui qui s’aventureraient à rechercher la brebis perdue, pas autant que quand le Christ posa la question. Aujourd’hui, on néglige le pécheur,- la brebis perdue,- non pas parce qu’on craint qu’il nous échappe, mais parce qu’il est un parmi tant d’autres et qu’il n’en « vaut pas la peine ». Le Christ nous propose d’être le Bon Pasteur, l’homme rare qui confie son troupeau au Seigneur pendant qu’il s’aventure à la recherche de la brebis perdue.

2. Il est tenace. En certaines occasions, nous ferons bien un détour pour quelqu’un mais jusqu’à un certain point et pas plus loin. Le Bon Pasteur, lui, va à la recherche de la brebis perdue jusqu’à ce qu’il la trouve. Il est tenace. Il la trouve peut-être parce qu’il connaît cette brebis personnellement. Il sait où elle vagabonde et il sait ce qu’il faut pour qu’elle revienne : la charité, sans réserve.

3. Il est compatissant. Pour être de bons bergers, il faut être compatissants. Peut-être accepterions-nous de courir après un animal parce qu’il est bête et ne connaît pas mieux mais des hommes devraient savoir mieux. Notre orgueil nous aveugle souvent et il nous arrive de nous réjouir non pas parce qu’on retrouve la brebis perdue, mais précisément parce qu’elle est perdue et qu’elle récolte ce qu’elle mérite. Le Bon Pasteur, lui, prend la brebis sur ses épaules et la remet avec joie au milieu du troupeau. Il ne se réjouit pas en lui faisant une remontrance ; il cherche à être serviteur en la ramenant au bercail.

Dialogue avec le Christ Cher Jésus, je veux m’approcher de ton royaume. Je veux vraiment en faire partie. Puisses-tu me convaincre que chacune de mes actions doit être motivée par l’amour, que c’est ce qui donnera un sens à ma vie, ce qui me donnera le bonheur, la paix et l’épanouissement. Donne-moi la certitude que c’est la sainteté à laquelle tu m’appelles, une sainteté qui est tout amour, rien de spectaculaire. Seigneur, délivre-moi de tout orgueil, de tout envie qui m’empêcherait de me réjouir avec toi et l’Eglise triomphante du retour du pécheur.

Résolution Etre aussi patient avec les autres que le Christ l’a été avec moi !



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales