Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 juin 2022 - Saint Paul
Date : samedi 5 novembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Bien choisir ses amis

Saint Luc 16, 9-15

Jésus disait à ses disciples : « Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande. Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ? Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s’attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. » Les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, entendaient tout cela, et ils ricanaient à son sujet. Il leur dit alors : « Vous êtes, vous, ceux qui se présentent comme des justes aux yeux des hommes, mais Dieu connaît vos cœurs, car ce qui est prestigieux chez les hommes est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

Prière d’introduction Seigneur, je sais que ma vie sera fructueuse seulement dans la mesure où je demeure en toi. Donne-moi le courage et la fermeté nécessaires pour travailler uniquement pour ton royaume. Je sais que tu m’as appelé à être ton apôtre. Aide-moi à te donner à d’autres.

Demande Seigneur, fais que je demeure en ton amour. Donne-moi la grâce d’étendre la bonne nouvelle à tous les peuples.

Points de réflexion

1. Des âmes riches. Jésus nous avertit de ne pas devenir esclaves des choses terrestres qui disparaîtront un jour. Nous pouvons être tentés de penser que cet avertissement s’applique seulement à ceux qui ont de la fortune. Rappelons-nous que nous vivons à une époque de grande richesse, où même les existences les plus modestes sont bien meilleures qu’au temps de Jésus. En fait ces paroles ont probablement été dirigées vers des auditeurs qui avaient une vie beaucoup plus difficile que n’importe lequel d’entre nous. La parole de Dieu s’adresse à tous les hommes, de tous les temps. Il interpelle chacun d’entre nous, là où nous sommes. Dans ce récit, Jésus nous enseigne comment nous devons être les administrateurs des biens de ce monde et non pas agir comme si nous en étions les propriétaires.
2. Des divisions internes. Des préoccupations matérielles divisent notre coeur. Elles sont souvent la source de divisions entre les membres d’une même famille ou d’un même peuple. La société actuelle nous encourage à penser que nous pouvons ‘avoir le beurre et l’argent du beurre’, que nous pouvons prendre un dessert sans accumuler les calories, que nous pouvons bénéficier tous les jours de nombreuses offres ‘gratuites’... Nous en arrivons à penser que nous avons enfin découvert comment servir deux maîtres. Mais Dieu connaît les cœurs. Et il connaît l’homme. Il sait que tôt ou tard, en essayant de servir deux maîtres, nous nous trouverons en train de servir des choses ‘abominables aux yeux de Dieu’ or ‘il n’y a que dans le Christ que l’homme trouvera la plénitude de sa vocation et de son bonheur’. (Ma Vie, c’est le Christ, no. 48).

3. Un amour sans partage. Dieu veut tout notre amour, et non pas seulement une petite partie, un reste d’amour. Dieu nous demande tout parce qu’il nous a tout donné. La seule manière de lui donner notre amour est de le servir. Le Christ a besoin d’apôtres pour sortir et travailler à sa vigne. La moisson est abondante et mûre pour la récolte. Depuis 2000 ans,il a confié sa mission à beaucoup d’ouvriers, d’apôtres, de disciples, de missionnaires ... Les douze premiers ont compté sur la collaboration de beaucoup d’autres pour multiplier les fruits que le Christ a promis à son Eglise. Tous ont eu le même but : communiquer le Christ à autant d’âmes que possible. Parce que nous sommes tous tentés à un moment ou à un autre de nous reposer en spectateur sur la ligne de touche, le pape Jean Paul II insiste : "Le disciple du Christ n’a pas le temps d’être oisif sur les places" (message du 14 septembre 2004). Qu’ai-je fait pour répondre à l’appel du Maître ? Il y a des âmes qui n’ont pas encore découvert le Christ parce que nous ne le leur avons pas montré. Il est temps d’agir !

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu as dit que la moisson est grande mais les ouvriers peu nombreux. Tu nous as demandé de te prier, toi, le Maître de la moisson, de sorte que les ouvriers continuent à aller aux champs. Envoie-moi également dans tes champs. Je sais que tu me donneras tout ce qu’il me faut pour travailler pour toi.

Résolution Je choisirai une mission avec laquelle je participerai activement à étendre le royaume du Christ.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales