Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : lundi 7 novembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le péché est une chose grave

Saint Luc 17,1-6

Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable qu’il arrive des scandales qui entraînent au péché, mais malheureux celui par qui ils arrivent. Si on lui attachait au cou une meule de moulin et qu’on le précipite à la mer, ce serait mieux pour lui que d’entraîner au péché un seul de ces petits. Tenez-vous sur vos gardes ! Si ton frère a commis une faute contre toi, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet une faute contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : ’Je me repens’, tu lui pardonneras. » Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : ’Déracine-toi et va te planter dans la mer’, et il vous obéirait. »

Prière d’introduction Seigneur, je veux passer les prochaines minutes en ta présence pour réfléchir sur ton Evangile afin d’augmenter ma foi et, ma foi s’accroissant, mieux comprendre l’horreur du péché. Tu sais que je suis pécheur et que souvent je ne m’aperçois pas des blessures que je t’inflige, à toi et à ceux qui m’entourent. J’ai confiance en ta miséricorde mais je veux plus que ta miséricorde. Je veux une foi profonde qui me fera éviter le péché par amour pour toi et non par peur des conséquences. Je te prie de ne pas considérer ma petitesse mais plutôt mon désir de t’aimer et de te servir. Tu es la source véritable de l’épanouissement et du bonheur dans ma vie. Aide-moi à chercher ta volonté de tout mon coeur, de tout mon esprit, de toute mon âme et de toutes mes forces.

Demande Seigneur, aide-moi à reconnaître la laideur du péché.

Points de réflexion

1. Comment reconnaître le péché ? L’enseignement de Jésus dans ce récit est particulièrement grave : « Mieux vaut pour lui qu’on lui attache au cou une meule de moulin et qu’on le jette à la mer. » Jésus n’exagère pas et nous ferions bien de réfléchir sur ces paroles sérieusement. Si tel est le péché,- et surtout celui qui en incite un autre à pécher,- alors c’est chose grave. Comment est-ce que je considère le péché ? Est-ce simplement enfreindre la loi ? Le péché fait-il tellement partie de ma vie que je ne sens plus combien il est dévastateur ? Est-ce quelque chose que j’excuse facilement ? Est-ce que je me rends compte que mes péchés peuvent scandaliser et en conduire d’autres à m’imiter ? Mon péché n’implique pas que Dieu et moi mais il a une incidence sur le salut de ceux qui m’entourent. Quelle responsabilité j’aurais à porter si j’étais cause de la perdition de salut éternel pour une âme !

2. Le pardon. S’il est vrai que le péché est chose grave et sérieuse, il est également vrai que la miséricorde de Dieu est infinie. Jésus dit à ses apôtres qu’il faut pardonner sept fois quand on a été lésé sept fois. Nous pouvons avoir confiance que Jésus nous pardonnera autant de fois que nous viendrions lui demander pardon avec humilité. Jésus n’emploie pas le nombre 7 dans un sens juridique comme s’il fallait que nous accordions à notre prochain le même nombre de pardons que d’offenses. Le nombre 7 signifie le pardon sans limite que nous devons accorder. Jésus désire du fond du coeur nous pardonner. Si le péché est si détestable et le pardon de Dieu si grand, ce doit être que Dieu nous aime beaucoup.

3. La foi. Jésus nous présente une autre parabole : « Si vraiment vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous diriez à ce sycomore, ‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’ et il vous obéirait. » Si j’accepte ce qu’enseigne Jésus au sujet du péché, je dois également accepter ce qu’il dit sur la foi. Jésus augmente la foi des apôtres en leur montrant combien la foi peut être puissante et en les incitant à la rechercher activement. Nos réflexions sur cette parabole nous font désirer d’acquérir cette foi et de l’augmenter. Notre foi grandissant, nous voyons avec plus de limpidité toute chose spirituelle. Ce n’est que par les yeux de la foi que nous arriverons à comprendre l’immense amour de Dieu pour nous. C’est aussi par les yeux de la foi que nous comprendrons l’horreur du péché. Cherchons à comprendre plus clairement ces deux vérités afin de trouver les moyens d’éviter ce qui déplait à Dieu.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je sais que quelquefois je ne prends pas le péché sérieusement dans ma vie. Il m’est devenu un lieu commun et je ne vois pas suffisamment combien il te blesse et combien il est affreux. Aide-moi à saisir sa gravité et à comprendre en même temps à quel point ta miséricorde est grande. Augmente ma foi pour que je puisse retirer jusqu’aux racines du péché dans ma vie.

Résolution Dorénavant, je regarderai avec sérieux toute occasion de pécher.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales