Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : dimanche 8 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Je suis venu, j’ai vu, j’ai été conquis

Saint Matthieu 2,1-12

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d’Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : « A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple. » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l’étoile qu’ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Prière d’introduction Seigneur, je veux reconnaître le don parfait de l’amour dans cet humble enfant né de la Vierge Marie. Je te rends grâce pour ces quelques moments pendant lesquels je vais pouvoir contempler ton divin Fils. Garde-moi tout près de toi, dans le silence, afin que je puisse goûter à ce grand mystère et en devenir meilleur.

Demande Seigneur, rends mon coeur toujours plus ouvert au message du Christ.

Points de réflexion

1. Nous avons vu son étoile.
Ceux qui ont un coeur sincère trouvent Dieu dans leur vie. La sincérité des mages est évidente car ils se montrent prêts à se sacrifier pour atteindre leur but. Le voyage exigeait qu’ils quittent le confort de leurs pays, leur famille et le souci des biens terrestres. Leur intention était pure, exempte de bénéfices personnels car il s’agissait de rien de moins que du désir de rencontrer le Dieu vivant. Leur ouverture de coeur a permis à Dieu de leur parler et de les conduire jusqu’à l’enfant de la crèche. Que me faudra-t-il aujourd’hui pour trouver Dieu ? En dehors de lui, je dois tout mettre de côté et laisser sa main me conduire jusqu’à ce qu’il me mette en sa divine présence.

2. Avertis de ne pas retourner auprès d’Hérode.
Aucune étoile ne se montre à Hérode ou à ceux qui choissent l’esprit du monde. Ils sont dans obscurité. Le monde peut aimer l’idée de Dieu, s’en préoccuper, mais à moins de quitter leur confort, leur palais, de lui sacrifier du temps ou de se mettre à son service, ils n’entendront pas son appel. Ceux qui se délectent dans le confort quittent rarement leurs palais et ce sont souvent eux qui clament que Dieu n’existe pas. Ils craignent la perte de leur vie facile. Prions pour que notre coeur soit ouvert à tout ce que demande l’Evangile dans notre vie. Puisse le Christ ne trouver aucun obstacle en nous, mais seulement le désir de quitter le palais de notre amour-propre, notre égoïsme,nos justifications pour le trouver et enfin le suivre.

3. Puis ils présentèrent leurs trésors.
Pour donner de l’amour, il faut que je sois pétri dans l’amour. Comment répondre aux demandes des autres ? Comment demeurer fidèle à ma vocation ? Chaque matin il me faut chercher ce Dieu qui donne sans condition pour que ses dons fructifient en moi. Que ce soit à la messe, pendant la prière ou par le travail que la divine providence me confie, chaque jour une épiphanie, une manifestation de la gloire de Dieu m’attend. Et quand elle m’apparaîtra, elle me donnera la force, le courage d’ouvrir mon coffre et de m’offrir moi-même. Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. .. Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu »,
alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur.
En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit,
est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.
(1 Jean 4, 8-20)

Dialogue avec le Christ Seigneur, ton amour me pousse à me donner moi-même et à ne rien retenir. Je viens de revivre ce moment de l’histoire du monde qui dépasse ma compréhension et captive mon coeur. Je veux me donner à toi comme tu t’es donné à moi : à la Messe, dans la prière et aux âmes que tu as mises sur ma route.

Résolution Aujourd’hui je trouverai le moyen de mieux vivre la charité dans ma famille.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales